Fiche technique MarocTransAfrica.eu

Titre fiche technique

FORMALITES

Passeport : Passeport en cours de validité pour les ressortissants français (pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade) y compris pour les enfants. VISA : Pas de visa pour les ressortissants de l'Union Européenne.

SANTE

Formalités Santé : Aucun vaccin n'est obligatoire, nous vous recommandons seulement d'être à jour dans vos vaccinations. Vaccins conseillés : . Hépatites virales A et B . Diphtérie . Rage (circuit aventureux) . Tétanos . Poliomyélite . Typhoïde Site Top départ.com

ADRESSES UTILES

Ambassade du Maroc : 5, rue le Tasse 75116 PARIS Tél. : 01 45 20 69 35 Consulat du Maroc : 12, rue de la Saïda - 75015 Paris Tél : 01.56.56.72.00 Office du tourisme du Maroc : 161 rue Saint Honoré 75001 Paris Tél. : 01 42 60 63 50

GEOGRAPHIE

Un proverbe arabe dit "Au pays du Maroc ne t'étonne guère"... je vous laisse donc découvrir ce Royaume qui a fait rêver des empereurs, qui a séduit plein d'artistes ou qui à une époque était craint et admiré à la fois, une terre promise qui étonne par des avancées économiques presque incroyables mais où la pauvreté et le chômage restent les parents pauvres du modernisme qui insuffle le pays... Carte d'identité du Maroc : - Population : 31 000 000 hab. - Superficie : 710 850 km2 (dont 260 000 pour le Sahara occidental). - Capitale : Rabat (670 000 hab.). - Langues : arabe et berbère ; le français se parle encore couramment. - Monnaie : le dirham (Dh). - Régime : monarchie constitutionnelle. - Chef de l'État : le roi Mohammed VI. Le Royaume du Maroc, également nommé 'pays du soleil couchant' - Al Maghreb al Aqsa ' se situe à l'extrémité nord-occidentale de l'Afrique. Bordé au nord par le détroit de Gibraltar et la mer Méditerranée (512 km de côtes), à l'ouest par l'océan Atlantique (2 934 km), il partage à l'est une frontière terrestre avec l'Algérie (1 350 km) et au sud avec la Mauritanie (650 km). La frontière commune avec l'Espagne (12 km) concerne les enclaves africaines de Ceuta et Melilla. A cheval entre l'Océan Atlantique , et la mer Méditerranée , c'est un pays aux divers reliefs, caractérisé par ses chaînes de montagne : L'Atlas au centre et le Rif au Nord . Avec ses côtes , ses plaines et plateaux , ses déserts , Le Maroc offre à votre grand plaisir des paysages contrastés et variés. Point culminant d'Afrique du Nord : Le Djebel Toubkal 4 165 m * Les montagnes du Rif, au nord du pays. Cette chaîne montagneuse longue de 250 Km, qui s'étire du détroit de Gibraltar au cap des trois fourches, culmine à 2 448 m au Jebel Tidiquin et forme une véritable barrière entre l'étroite côte méditerranéenne et la région tabulaire de la meseta marocaine. Le versant atlantique bien arrosé est couvert d'une végétation dense de cèdres, chênes et sapins tandis que le versant méditerranéen, plus aride, porte une végétation clairsemée de thuyas et de genévriers. * Les montagnes de l'Atlas, qui s'étendent du Sud-Ouest au Nord-Est du pays. On y trouve le plus haut sommet du nord de l'Afrique, avec le Jebel Toubkal (4165 m). On compte 10 sommets dépassant 4000 m, ce qui a permis au Maroc le développement de plusieurs stations de ski. C'est aussi le domaine de la forêt de cèdres. Les Atlas C'est une formidable chaîne montagneuse, formant un amphithéâtre du sud-est au nord-ouest. Le Moyen Atlas dispose d'un climat suffisamment humide pour la forêt de chênes verts et de cèdres et pour l'agriculture. Alternant des reliefs tabulaires et plissés, il est parcouru par des pasteurs transhumants. Son point culminant, le Bou Iblane atteint 3 190 m. Le Haut-Atlas est une longue chaîne de 700 Km aux versants escarpés avec deux sommets à plus de 4 000 m (le Toubkal à 4 165 m et le Mgoun à 4 071), des cols dépassant 2 000 m et des gorges vertigineuses. Le versant nord est couvert de forêts de cèdres, de chênes verts et de pins d'Alep, le sud d'une végétation espacée de genévriers et de thuyas, l'armoise est assez commune. Au-dessus de 2500 mètres, la forêt disparaît et laisse place à un paysage rude et dépouillé. La neige peut tomber de novembre à mars, en été elle subsiste dans des creux exposés au nord. Chaque vallée est cultivée en terrasses et ponctuée de villages de terre ombragés par d'imposants noyers. L'Anti-Atlas Cette montagne aride est d'altitude plus modeste, elle culmine à 2380 mètres mais offre cependant des paysages grandioses faits de chaos rocheux et de vallées encaissées creusées par des oueds bien souvent à sec mais bordés de lauriers-roses. Sur le versant ouest, les Berbères chleuhs entretiennent l'arganeraie, les vergers d'amandiers autour de Tafraoute et pratiquent l'élevage de chèvres. L'armoise et le thym fleurissent sur les versants arides. Le Jebel Siroua est né d'une éruption volcanique liée aux cassures tertiaires du socle. Il culmine à 3 304 m. Les oueds qui en descendent irriguent de petites vallées cultivées et réputées pour leur production de safran. Le Jebel Sarhro est un massif aride qui se dresse pareil à une citadelle imprenable dont le point culminant l'Amalou n'Mannsour atteint 2 712 m. Il recèle des mines de cuivre. Le Jebel Bani, longue arête vive et sèche qui serpente de Zagora à Guelmim, forme un véritable rempart contre le désert. Peu élevée, elle culmine à 1 600 m et n'offre que de rares pâturages fréquentés par les éleveurs nomades au printemps. * Les plaines côtières, dans lesquelles s'est établie la majorité de la population. Elles unissent sans obstacles les capitales politiques et économiques que sont Fès, Méknès, Rabat, Casablanca et Marrakech. La dépression de Sebou conduit à la trouée de Taza, seul passage aisé vers l'est. Elle ne manque pas de beaux vergers et d'olivaies. Le Rharb, basse vallée du Sebou, a de bonnes terres, un climat favorable et de l'eau en abondance. Céréales, vignes, betteraves à sucre, cultures maraîchères et agrumes trouvent leur débouché à Kénitra, port fluvial sur le Sebou. Les plaines intérieures du Tadla et du Haouz sont plus arides. La première est irriguée grâce aux barrages sur l'Oum-er-Rbia et la seconde par les canaux d'irrigations qui captent les eaux descendues du Haut-Atlas. La plaine du Sous est la plus méridionale du pays. D'Agadir jusqu'aux premiers versants de l'Atlas, elle est cultivée de plantations d'agrumes. * Les terres désertiques, à l'Est et au Sud du pays, à la lisière du Sahara. On y trouve des oasis et des palmeraies, des plateaux caillouteux et des dunes de sable. C'est le domaine des ergs, regs et autres plaines désertes. Le Sahara La vallée du Drâa est généralement considérée comme la limite entre le sud marocain et ses oasis et le désert. Le paysage dominant du Sahara marocain se compose de hammadas, immenses plateaux rocheux échancrées de rares dépressions, les dayas, et quelques sommets usés, les adrars. A l'est, la Hammada du Guir sépare les vallées des oued Guir et Ziz ; la Hammada du Drâa borde la rive sud de l'oued Drâa ; plus au sud les Hammadas du Zemmour et du Tiris sont cernées de dunes et l'adrar Souttouf élève ses sommets arrondis jusqu'à 500 m d'altitude ce qui lui permet de disposer de quelques pâturages arrosés. La proximité de l'Atlantique a une influence sur le Sahara occidental en entretenant brouillards et rosée qui permettent à une certaine végétation de se développer. La côte de Tarfaya à Nouâdhibou est tout à fait inhospitalière, dunes de sable et falaises de grés tendre alternent sur plus de 1 100 Km battues par des vagues violentes. * La Meseta Vaste plateau qui relie le Rif à l'Atlas avant de s'abaisser en une plaine littorale vers l'Atlantique, la Meseta, creusé de vallées alluviales, est propice aux forêts, aux pâturages et à l'agriculture irriguée. * Le Maroc oriental Les hauts plateaux de l'Est, d'une altitude supérieure à mille mètres, prolongent les plateaux sud-oranais. C'est une région semi-aride parcourue, de Figuig à l'oued Moulouya, par les éleveurs de chèvres et de chameaux. La vallée de la Moulouya s'étend du sud-ouest au nord-est, toute l'activité agricole se concentre sur ses rives et à proximité des principaux centres urbains Missouf, Guercif et Taourirt. Au nord, la bordure méditerranéenne bien irriguée permet la culture des céréales, des vignes et du coton. La ville d'Oujda concentre toute l'activité commerciale alimentée par l'agriculture et les ressources minières de l'arrière-pays. * Hydrographie Le réseau hydrographique est essentiellement tourné vers l'océan Atantique. Á l'exception de la Moulouya qui se jette dans la Méditerranée, les rivières, ou les rivières temporaires, les oueds, se dirigent plus majoritairement vers les régions de l'ouest : le Gharb où coule l'oued Sebou, le Doukkala avec l'oued Oum-er-R'bia, le Haouz et l'oued Tensift, le Sous avec l'oued Sous.

HOMMES

Sur les 29 millions d'habitants que compte le Maroc, 50 % ont moins de 20 ans. C'est dire si ce pays a connu ces dernières années une explosion démographique. Mais la répartition régionale est inégale avec une forte concentration sur l'axe littoral de Kenitra à Casablanca et un dépeuplement des montagnes et des zones arides. L'exode rural vient grossir la population des bidonvilles à la périphérie des villes. La population marocaine est constituée de Berbères autochtones et d'Arabes venus par vagues d'invasions successives. Ceux d'origine berbère vivent surtout dans les montagnes et les Arabes sur les côtes, le plateau central et dans le Sahara. Le critère qui les différencie est moins ethnique que linguistique : 40 % des Marocains ont le berbère comme langue maternelle. Cette langue orale se divise en trois groupes linguistiques principaux : le tachelhit des Chleuhs du Haut-Atlas, Moyen-Atlas et Sous ; le tamazight du Moyen-Atlas et le rifain du Rif. L'Arabe classique ou littéraire est la langue dans laquelle fut révélé le Coran. C'est la langue écrite de l'enseignement, la presse, la littérature et même des matières scientifiques et la langue orale de la radio et la télévision. Par contre l'arabe dialectal est parlé à la maison, dans la rue, au souk... Il a absorbé les influences andalouses et bédouines. Le français introduit au Maroc pendant le Protectorat reste la première langue étrangère étudiée, suivie de l'anglais. Les Berberes La population berbère occupe une vaste zone de l'Afrique septentrionale et saharienne. Elle est constituée d'une trentaine de sous-groupes (dont les Kabyles et les Touaregs). Les Berbères font partie de grandes familles regroupées en tribus : les Masmudas, sédentaires, qui occupent le Rif, les plaines occidentales et le Haut-Atlas ; les Sanhadja, chameliers dans le Sahara occidental ou transhumants dans le Haut et le Moyen-Atlas ; les Zenata, nomades du Maroc oriental. Les grandes dynasties berbères constituèrent les premiers royaumes marocains, et bâtirent les premières grandes villes. Sous l'influence des Arabes, les Berbères se convertirent à l'Islam au VIIe siècle, mais gardèrent un esprit fort d'indépendance qui se manifeste dès le VIIIe siècle par le succès de l'hérésie kharidjite. Ils ont su préserver leur langue, la plus ancienne langue connue en Afrique du Nord, et leurs coutumes, surtout dans les zones montagneuses. Les Berbères parlent aussi l'arabe et/ou le français.

ENVIRONNEMENT

Le premier problème écologique que vous rencontrerez en visitant le Maroc est la pollution des paysages. En effet, par manque d'information peut-être et par négligence sûrement, les Marocains ont pris la mauvaise habitude de jeter n'importe quoi n'importe où. La pollution touche malheureusement, et de façon plus alarmante, l'environnement méditerranéen. Tous les polluants ' ou presque - rejetés dans la nature finissent dans le milieu marin : rejets domestiques par les égouts, pollutions continentales (rejets industriels, pesticides ou agricoles) apportés par les fleuves, centrales thermiques, raffineries, etc.

INFOS

Le climat : Le climat du Maroc est très différent selon les régions. Les régions littorales bénéficiant d'un climat tempéré contrastent avec le climat désertique du Sud et de l'Est du pays. Vu depuis l'extérieur comme un pays chaud, le climat marocain comporte pourtant beaucoup de nuances. Méditerranéen au nord, océanique à l'ouest, continental à l'intérieur des terres et saharien au sud, le climat du pays varie, bien sûr, en fonction des saisons. Globalement, l'été est chaud et agréable sur la côte et dans les montagnes, mais s'avère étouffant dans le sud et les grandes villes. En hiver, les zones côtières bénéficient de températures relativement douces. A contrario, l'hiver est froid et très humide sur l'ensemble du relief, qui constitue une très grande partie du Maroc. Sur la côte occidentale, les températures moyennes varient entre 8° et 21°C en hiver, du plus froid au plus chaud de la journée. En été, elles varient de 17° à 27°C. Dans l'intérieur du pays, les températures moyennes hivernales varient entre 4° et 20°C. En été, elles varient de 17° à 38°C. Les variations de température sont faibles sur la côte atlantique, alors que l'intérieur est caractérisé par des variations extrêmes. Les saisons des pluies ont lieu généralement d'octobre à novembre et d'avril à mai. Notons que le nord-ouest du Maroc, le Rif, est la zone la plus arrosée du Maroc. » Le climat des régions côtières est généralement tempéré, mais l'hiver peut être humide et venteux malgré des températures douces. Les températures moyennes à Tanger et à Casablanca sont de 12°C en hiver et de 25°C en été. En dehors d'une accentuation de la chaleur vers le sud, la zone côtière connaît une succession de saisons qui ne devrait pas dérouter un visiteur européen si ce n'est par une quasi-absence d'automne. Le littoral connaît un printemps éclatant et somptueux qui laisse très vite la place à un été chaud et humide au bord de la Méditerranée ou de l'Océan. » Dans le Rif et le Moyen Atlas, les mois d'été sont secs mais les chutes de pluie en hiver sont les plus fortes du pays. La saison des pluies dure de novembre à janvier, et il arrive qu'elle s'étende jusqu'au mois d'avril. » Dans l'intérieur du pays, le climat varie en fonction de l'altitude. Les étés sont chauds et secs. Lorsque les vents sahariens du désert, le sirocco ou le chergui (vent d'Est) soufflent, la chaleur peut devenir insupportable avec des températures atteignant les 40°C. Ces vents, chargés de sable et de poussière du désert, soufflent principalement au printemps. A cette saison, les températures moyennes sont pourtant de 22° à 24°C. Attention donc aux pics de chaleur. Les hivers sont froids et pluvieux avec gel et neige fréquents. La température moyenne évolue alors de 12° à 14°C et peut descendre exceptionnellement jusqu'à - 20°C. » Le Maroc pré saharien et saharien a un climat désertique sec. Même en hiver, le climat du désert est chaud et sec dans la journée, mais devient très froid la nuit. En été, méfiez-vous évidemment du soleil de plomb ! Téléphonie : Les portables fonctionnent parfaitement dans les centres urbains et la couverture du territoire est correcte. Par contre si vous aller dans des lieux désertiques ou en montagne il est peu probable que vous ayez du réseau. POUR APPELER LE MAROC DE L'ETRANGER Composer l'indicatif international du Maroc(212), puis l'indicatif régional(un chiffre de 2 à 5), puis les sept chiffres du numéro demandé. Exemple: pour obtenir Casablanca, composer 212 2, puis les sept chiffres du numéro de votre correspondant. Pour Marrakech, composer le 212 4 puis les sept chiffres du numéro. POUR APPELER L'ETRANGER DU MAROC Faites le 00, puis composer l'indicatif du pays et le numéro de votre correspondant. Attention: avant d'appeler l'étranger depuis votre chambre d'hôtel, vérifiez les tarifs. Certains hôteliers pratiquent un minimum de facturation qui risque de rendre très onéreuse une communication très courte. POUR TELEPHONER A L'INTERIEUR DU MAROC A l'intérieurs d'une même zone et d'une zone à une zone: composer l'indicatif de la zone précédé du 0 (de 02 à 05) puis, sans attendre de tonalité, les sept chiffres du numéro de votre correspondant. Pour appeler un téléphone mobile(voiture), l'indicatif est toujours 06, quelle que soit la zone où il se trouve. CABINES TELEPHONIQUES Il existe des cabines téléphoniques à pièces et à cartes. Les cartes de téléphone sont disponibles dans les bureaux de poste et certains bureaux de tabac. NUMEROS UTILES Police: 19 Pompiers: 15 Secours routiers: 177 Renseignements: 160 Renseignements internationaux: 120 Télégrammes et téléphone: 140 Interurbain: 100 Electricité : Courant et prises électriques marocaines sont identiques à la France. Décalage horaire : Selon les saisons, il y a 1 ou 2 heures de décallage (en moins) avec le Maroc.