Fiche technique OugandaTransAfrica.eu

FORMALITES

- Passeport : pour les ressortissants français valide 6 mois après la date retour, ainsi que la preuve du billet retour, (pour les autres nationalités se renseigner auprès du consulat ou de l'ambassade) - Visa : visa valable 3 mois ? 50 USD

SANTE

Vaccination Obligatoire : Fièvre jaune Nous vous recommandons seulement d'être à jour dans vos vaccinations. Hépatites virales A et B . Diphtérie . Rage (randonnée) . Tétanos . Poliomyélite . Typhoïde Site Top départ.com

ADRESSES UTILES

Ambassade d'Ouganda en France 13 Av Raymond Poincaré 75116 Paris Tél : 01 56 90 12 20 Ambassade d'Ouganda en Belgique 317 Av Tervuren 1150 Bruxelles Tél : 762 58 25 Consulat d'Ouganda en Suisse Rue Antoine Carteret 6 bis 1202 Genéve Tél : 022 329 88 10 Haut Commissariat de la République d'Ouganda au Canada 231 Cobourg Street Ottawa Ontario Tél : 613 789 7797

GEOGRAPHIE

Carte d'Identité de la République d'Ouganda - Population : 28 800 000 hab. - Superficie : 241 138 km2 - Capitale : Kampala - Langues : langue officielle l'anglais et luganda utilisé dans les régions les plus reculées.. Guides de conversation :Harrap's, Omnivox, Chantecler, Lonely Planet. - Monnaie : Shilling ougandais - Régime : République - Chef de l'État : Mr Yoweri Museveni Au coeur de l'Afrique de l'est et des grands lacs, ce pays de 241 038km2 est entouré par les lacs Edouard, Albert et Victoria. Dômes de granit et volcans alternent dans des paysages au relief escarpé L'Ouganda est enclavé : Soudan au nord, Kenya à l'est, Tanzanie et Rwanda au sud, RDCongo, à l'ouest. Avec une altitude moyenne de 1200 m, l'Ouganda est un pays de hauts plateaux, entre les deux branches de la Rift Valley. À l'ouest, la chaîne du Ruwenzori, culmine à 5120m. Des collines s'étendent dans la partie méridionale du pays. Le mont Elgon (4320 m) domine l'est du pays. Capitale Kampala, 1,5 million d'habitants. Dans l'ensemble, l'Ouganda est un pays vert et fertile, bien arrosé, ce qui favorise les plantations de bananiers et de thé à l'ouest. Les plaines du sud, ponctuées de marécages, sont plus propices au café. Les lacs recouvrent près de 25% de la surface du pays. Au sud, le lac Victoria est le plus grand d'Afrique (68 000km2) aussi vaste que l'Irlande. ("est d'ici que le Nil entame son parcours de 5584km (6695km depuis sa source la plus éloignée, au Burundi). Saisons et Climat : Situé sous l'équateur, l'Ouganda jouit d'un climat chaud et humide, tempéré par l'altitude. Températures entre 12° et 29° selon l'altitude. Précipitations annuelles de 760 mm dans le nord-ouest à 1520 mm près du lac Victoria. La région la plus chaude se situe près du lac Albert, au plus profond de la vallée du Rift. Les monts du Ruwenzori sont bien sùr la région la plus froide. Deux saisons des pluies : petites pluies d'octobre à décembre, fortes averses de mars à mai, avec de belles éclaircies. Au nord cependant, il ne pleut presque pas dans ces territoires semi¬désertiques, tandis que l'ouest et les bords du lac Victoria sont bien arrosés toute l'année. Ici comme partout, les changements climatiques se font ressentir, et les pluies sont souvent décalées. Meilleures périodes pour une visite: les saisons sèches bien sûr, mi-décembre à mi-mars et juin à mi-octobre. Les pistes sont praticables, les animaux plus faciles à observer. De plus certains treks sont impossibles en saison des pluies. Pensez à réserver bien à l'avance pour obtenir un permis de visite des gorilles, surtout en période de vacances de Noël et d'été, qui coïncident avec les saisons sèches. Faune et flore : Savane arborée au sud, forêt clairesemée au centre et forêt primaire d'altitude à l'ouest dans le Ruwenzori. Certaines des nombreuses espèces animales sont protégées dans des parcs nationaux. Chimpanzés et gorilles des montagnes dans la forêt, éléphants, rhinocéros, antilopes, lions et léopards dans la savane. Economie : Pays prospère lors de son accession à l'indépendance en 1962, l'Ouganda a subi à partir de 1967 des conflits meurtriers puis une longue dictature. Le retour à la stabilité politique et ie redressement économique, amorcés depuis la seconde moitié des années 80, sont encore fragiles. La politique économique de Yoweri Museveni a permis d'améliorer la situation économique de l'Ouganda, désormais considéré comme un modèle par les pays occidentaux. Le taux de croissance économique s'est élevé à 10%, le taux d'inflation étant tombé à 3%. Malgré ces résultats, l'Ouganda reste un pays pauvre: le produit national brut (PNB) était de 5,8 milliards de dollars en 2002, soit 250$ par habitant. L'agriculture domine largement l'économie, occupant les quatre cinquièmes de la population active et contribuant pour 57% au PNB. Les cultures vivrières (manioc, haricots secs) sont majoritaires. Coton et café sont les principales cultures de rapport, plus de 90% des exportations. Un cheptel important avec 19 millions de volailles, 5,9 millions de bovins, 6,2 millions de caprins et 1,1 millions d'ovins. Bois : production annuelle 15 millions de m', 85% comme combustible. L'acajou est le principal bois d'exportation L'industrie, concentrée dans la région Jinja-Kampala-Tororo, est orientée vers l'agroahmentaire. Elle n'emploie que 5% de la population active. L'Ouganda dispose d'un important potentiel d'énergie hydraulique (chutes d'Owen sur le Nil) assurant la production électrique. Le pays produit aussi du phosphate, cuivre, cobalt, tungstène, pétrole et or. La balance commerciale est en général déficitaire. Le premier produit d'exportation est le café, mais le coton et le thé comptent aussi pour une part considérable dans les exportations du pays. Les principaux produits d'importation sont ceux d'un pays en développement : pétrole, produits manufacturés (textiles, produits métallurgiques), équipements de transport. Les principaux partenaires commerciaux de l'Ouganda sont le Kenya et la Tanzanie, les États-Unis, la Grande-Bretagne et l'Allemagne. Les deux gisements pétroliers mis en exploitation dans la région du lac Albert allègent la facture pétrolière du pays, qui devait importer encore en 2000 tout son pétrole (plus de 100 millions de $ par an). Le pays est sillonné par 8 000 km de routes et 22 100 km de pistes. Le réseau ferroviaire. de 261 km, permet une liaison avec l'océan Indien, via le Kenya. Des navires traversent le lac Victoria et assurent des liaisons avec des ports kenyans et tanzaniens. Uganda Airlines est la compagnie aérienne nationale et dessert principalement Entebbe. Unité monétaire : le shilling ougandais (divisible en 100 cents),

HOMMES

La population : 27 millions d'habitants en 2005 (108 habitants/km2). Forte mortalité infantile (87/1000), espérance de vie réduite à 45 ans, à cause aussi de la propagation alarmante du sida (1,5 million séropositifs). Deux grands ensembles linguistiques et culturels. Les Bantous, trois quarts de la population, vivent dans la moitié sud du pays : ce sont les Bagandas, Banyankoles, Banyoros et Toros. Des populations nilotiques occupent le nord : les Acholis, Karamojongs et Langis. Langues officielles : anglais et swahili. Nombreusii langues bantoues (luganda), et nilotiques (acholi, luo). Près de 50% des Ougandais sont catholiques, un tiers protestants, 15% animistes, IO% musulmans, dont une forte communauté indo-pakistanaise, comptant une bonne part d'hindouistes. 10 000 Indiens sont revenus ces dernières années après avoir été chassés par Idi Amin Dada. Un peu d'histoire Le royaume du Bunyoro est fondé au XVe siècle. Son armée conquiert la majeure partie de l'Ouganda central. À la fin du XVIle siècle, le Bunyoro est en proie à de nombreux conflits, et le gouverneur du Buganda proclame l'indépendance de son territoire. Ce nouveau royaume devient rapidement influent. Son roi est appelé kabaka. Au début du X1Xe siècle, il supplante le Bunyoro et devient la première puissance de la région. Les explorateurs britanniques sont les premiers Européens qui pénètrent en Ouganda, à la recherche des sources du Nil. Le kabaka Mutesa ler reçoit ainsi John Speke, puis Henry Morton Stanley, qui se propose d'évangéliser le royaume. Les missionnaires parviennent à convertir les pages du palais, qui refusent dès lors d'offrir certains "services d'agrément" au roi et aux élites. En 1866 le roi Mwanga fit exécuter tous les pages réfractaires, qu'on nomma plus tard les martyrs de Namugongo, et une église leur fut consacrée en 1969 par le pape Paul VI. 1889, le pays sombre dans la guerre civile. La Grande-Bretagne, en concurrence avec l'Allemagne en Afrique orientale, intervient pour mettre fin au conflit, et pour préserver ce voisin du Kenya de l'influence de l'Égypte et de l'islam. Les Britanniques signent en 1894 un traité de protectorat avec le roi Mwanga. Ils utilisent ensuite l'année du Buganda pour conquérir les royaumes voisins. Le pays accède à l'indépendance en 1962. Milton Obote, fondateur de l'UPC (congrès du peuple ougandais), devient premier ministre. L'UPC, est le parti des populations nilotiques du nord, opposées à la domination économique et politique du Buganda, et favorable à la centralisation. La tension monte bientôt entre le nord nilotique, en majorité protestant et musulman, et le sud bantou, en majorité catholique. Mai 1966, Obote, cherchant à imposer la centralisation, envoie l'ame au Buganda et dépose le kabaka, avec l'appui de son chef d'état-major, Idi Amin Dada, appartenant à une ethnie musulmane minoritaire du nord-ouest. Obote change la constitution, abolit les royaumes, et instaure un régime présidentiel à parti unique. Janvier 1971, Idi Amin Dada profite de l'absence d'Obote pour prendre le pouvoir. Il augmente les effectifs militaires, élimine ses opposants et fait régner la terreur. Résultat : 200 000 à 300 000 victimes. En 1972, Il expulse 100 000 Asiatiques, qu'il accuse de dominer l'économie. En 1978, l'Ouganda est au bord de la faillite, dépendant entièrement des prêts accordés par les États musulmans sympathisants d'Amin Dada. Novembre 1978 Amin Dada convoite un territoire frontalier tanzanien, et lance son année dans une guerre d'invasion. La milice tanzanienne repousse l'armée ougandaise et arrive jusqu'à Kampala, forçant le dictateur Amin Dada à s'exiler en Arabie saoudite. Julius Nyerere, le président tanzanien, favorise le rétablissement d'un régime civil. Mais l'instabilité persiste. Trois présidents se succèdent à la tète de l'Ouganda, puis Milton Obote revient au pouvoir fin 1980, porté par la victoire de son parti, l'UPC, aux élections de décembre. Le pays est en quasi-faillite en conséquence de l'expulsion des Indiens par Amin Dada, le taux d'inflation dépasse 200%, le Karamojong est en proie à la famine. En 1981, après le retrait des troupes tanzaniennes, l'opposition est brutalement réprimée. 100 000 Ougandais y perdent la vie, par la violence ou la faim. L'opposition au régime est double ; d'une part, dans le nord, les commandos armés des fidèles d'Amin Dada, d'autre part, dans le Sud baganda, l'Armée nationale de résistance (National Resistance Army, NRA), dirigée par Yoweri Museveni, un Banyankolé, formé en Tanzanie et au Mozambique. Au sein de l'armée nationale s'élève une nouvelle contestation, après que Milton Obote a confié les principaux postes politiques et militaires aux membres de son groupe, les Langos. En 1985, le général Okello, nordiste de l'ethnie nilotique des Acholi, renverse Obote qui se réfugie en Zambie. En janvier 1986, après quatre jours de combat à Kampala, la NRA porte son dirigeant, Yoweri Museveni, au pouvoir. Le nouveau gouvernement engage de profondes réformes en Ouganda. Du point de vue économique, la situation s'améliore nettement : inflation contenue, croissance ininterrompue depuis le début des années 90, liberté des changes. appel au retour des Asiatiques. Sur le plan politique. Museveni impose une union nationale pluri-ethnique au sein du gouvernement, mais reste opposé au multipartisme qui est, selon lui, un "concept occidental inadapté aux pays en voie de développement". Il autorise les partis politiques en 1992, puis restaure la royauté au Buganda (intronisation de Mutebi 11), mais rechigne en fait à mettre en place le multipartisme. 1986, fusion de l'armée régulière et de la NRA, mais la situation demeure incertaine au nord, où la guérilla, de l'Armée de la résistance du Seigneur (Lord's Resistance Army, LRA), est soutenue par le Soudan, en réplique à l'aide apportée par le gouvernement ougandais à l'Armée de libération populaire du Soudan, formée par les rebelles sudistes, animistes et chrétiens, en lutte contre le régime islamique de Khartoum. Aux opérations de la IRA, utilisant des milliers d'enfants-soldats fanatisés par leur gourou, s'ajoutent d'autres oppositions armées opérant à partir du Congo. Aidé dans sa prise de pouvoir en 1986 par les réfugiés tutsi rwandais dont Paul Kagamé, l'actuel homme fort du Rwanda, qui fut son chef des renseignements, le président Museveni soutient fortement ces derniers dans leur reconquête du Rwanda en 1994, et favorise en 1997 le renversement du président zaïrois Mobutu en appuyant Laurent-Désiré Kabila. 1999, le président Museweni s'éloigne de ses alliés rwandais, avec lesquels il soutenait jusqu'alors la rébellion congolaise : sous l'égide de la Libye, il signe un accord avec Laurent-Désiré Kabila, président de la RDC, pour retirer ses groupes du pays. La rupture entre l'Ouganda et le Rwanda est consommée au cours de l'année 2000. A cause des rébellions au nord du paYs, le pouvoir se concentre au sud. Mars 2000, l'Ouganda est le théâtre d'un événement dramatique : plus de mille adeptes du Mouvement de la restauration des dix commandements de Dieu sont retrouvés morts dans l'ouest du pays après un suicide collectif. Juin 2000, un référendum rejette le multipartisme, comme souhaité par le pouvoir. Mars 2001, Yoweri Museveni est réélu pour 5 ans président de la République avec 69,3% des voix, malgré les protestations de son adversaire, Kizz_a Besigye. Selon la constitution, ce doit être le dernier mandat de Museveni... Curios : Idi Amin Dada fut champion de boxe poids lourds d'Ouganda de 1951 à 1960. Les militaires lybiens l'évacuèrent après son renversement. Père de 43 enfants, Amin Dada coula des jours heureux en Arabie Saoudite, jamais traduit en justice pour ses quelque 300 000 victimes.... Les musiciens professionnels jouaient un rôle essentiel d'historiens dans les royaumes qui se développèrent en Afrique du 10ème au 20ème siècle. Les griots servent encore de conseillers. Chez les Yorubas du Nigeria par exemple, un roi incompétent ou malfaisant apprenait que le peuple exigeait qu'il abdique par le biais de ses "tambours parlants". En 1966, lorsque les troupes gouvernementales ougandaises ont envahi le palais du kabaka, le roi du Buganda, elles détruisirent en priorité les instruments de musique du palais. Le kabaka écrit dans ses mémoires que ses tambours étaient le coeur de son royaume.

INFOS

Decalage horaire + 2 heures en hiver + 1 heure en été Change La divise est le Shilling Ougandais ? billets de 50 000 ? 20 000 ? 10 000 ? 5 000 et 1 000 ? pièces de 500 ? 200 ? 100 ? 50 Les établissements touristiques utilisent USD. La carte visa est accepté dans les hôtels de standings. ATM dans les grandes villes Electricite 220 volts Téléphone Pour appeler d'Ouganda en France, faites le 00 33 + les 9 chiffres du numéro de votre correspondant (supprimer le 0). Pour appeler de France en Ouganda, faites le 00 256 + le numéro de votre correspondant. Une fois sur place, si vous souhaitez téléphoner dans le pays, vous devrez faire directement le numéro de votre correspondant, sans indicatif. Couverture GSM Le téléphone portable fonctionne quasiment partout. Pour plus de détails, de contacter votre fournisseur d'accès avant de partir Films : African Queen (avec Humphrey Bogart & Lauren Bacall), Raid sur Entebbe, Grandeur et chute d'Idi Amin, Le dernier roi d'Ecosse (avec Forrest Whitaker), Gorilles dans la brume (avec Diane fossey), et Kassim the Dream, le retour du boxeur (docu Arte 2008). Livres : Song of Lawino (1966), de Okot p'Bitek (1931-1982), l'un des grands poètes contemporains d'Afrique orientale. The Kings of Buganda, de Sir Apolo Kagwa, premier ministre du Buganda pendant la colonisation britannique, le premier traité d'histoire de l'Ouganda écrit par un Ougandais. Hébergement / Couchage Bivouacs / Tentes Durant les randonnées, nous fournissons une tente igloo pour 2 personnes ainsi que les matelas. Les sacs de couchages ne sont pas fournis. Prévoyez donc un bon duvet (c'est à dire résistant à des températures de « confort » de 5 °C est indispensable . Les sacs de couchage moins performants réservent en général de désagréables surprises. Si votre duvet ne vous semble pas assez chaud, un «sac à viande» en polaire pourra efficacement lui redonner quelques degrés Hôtels : Lors de votre inscription, vous avez sélectionnez une catégorie de logement. Vous recevrez le détail (nom, situation, etc.) par email dès confirmation de la réservation. D'une manière générale nous choisissons toujours les hôtels en fonction de leur propreté et leur situation par rapport à l'intérêt d'une ville ou d'une région. Equipement personnel Bagages : N'emportez pas de valise, préférez le sac de voyage plus pratique, moins fragile et souvent plus solide, ou sac à dos d'un volume de 50 litres (le poids de ce sac ne doit pas dépasser 20 kilos, et un petit sac à dos promenade (pour appareil photo, livres, gourde, etc.). Equipement indispensable Anorak, bonnet et polaire Une polaire les autres mois Chemise ou T- shirt en coton ou en tissus respirant, short, pantalon, pull over, coupe vent, chaussette et maillot de bain. Bonnes chaussures (type « baskets ») et une paire de sandales pour les fins de journées. Gourde Crème et lunettes de protection solaire Chapeau, bob, casquette Lampe, frontale de préférence Lotion anti-moustique Pharmacie personnelle nous vous conseillons de constituer votre propre pharmacie avec au moins : collyre pour les yeux, aspirine, antibiotique polyvalent, prévoir quelque chose pour les troubles intestinaux, crème relaxante (musculaire), vitamine C Déroulement de votre voyage Accueil Aéroport : Votre chauffeur vous accueillera à la sortie de l'aéroport avec une pancarte à votre nom. Organisation / encadrement Notre agence veillera au bon déroulement de l'ensemble de votre séjour. C'est elle qui s'est occupé des réservations des gîtes, des hôtels, qui a préparé votre véhicule et briefé votre guide. Elle restera en contact permanent avec ce dernier. Votre guide est un professionnel du tourisme qui connait bien l'Ouganda et les sites visités. Son expérience et sa connaissance du pays vous sera d'une grande utilité. Il sera à votre entière disponibilité durant tout le séjour tout en se montrant discret et réservé afin de préserver votre intimité. Le reste de l'encadrement est composé du cuisinier. Hébergement Toutes les réservations ont été effectuées par notre agence et payé d'avance. Il ne sera donc pas possible de modifier les lieux d'hébergement de dernière minute. Portage Les transferts sur les lieux de départ ou d'arrivée s'effectuent en véhicule tout terrain ou en minibus. Vous ne porterez que vos affaires de la journée : pull, gourde, appareil photo : des dromadaires ou des mulets portent le reste de vos bagages.