Le caracal

Famille des petits Félidés

Le caracal (Felis caracal) ressemble à un lynx, c'est d'ailleurs pour cette raison qu'il a fait l'objet de désaccords entre zoologues quant à sa classification. Est-il un lynx ou un chat sauvage africain ? Comme le lynx, ses longues oreilles sont terminées par un pinceau de poils caractéristiques, mais contrairement à celui-ci, il n'a pas de favoris et sa queue est plus courte. Mais comme le lynx, il n'a pas de prémolaire supérieure et possède une pupille circulaire. Le caracal semble bien être un lynx qui s'est adapté aux milieux arides d'Afrique et d'Asie. La robe du caracal varie du jaune aux roux. Le mâle pèse en moyenne 14 kg pour une hauteur au garrot de 78 cm. La femelle, quant à elle, mesure 73 cm environ pour un poids moyen de 10 kg.

Le caracal occupe tous les milieux ouverts des savanes sèches aux semi-déserts. Il est présent du Sinaï au centre de l'Inde. Sur le continent africain, on le rencontre de l'Afrique du Nord à l'Afrique du Sud, à l'exception des déserts du Sahara et du Namib, des forêts pluviales et des zones humides où il est remplacé par son cousin le serval. Craintif et difficile à observer, on peut le rencontrer dans le parc de Tsavo, à Samburu, dans le North District au nord d'Isiolo et dans le corridor ouest du Serengeti.

Le caracal se nourrit principalement de jeunes gazelles, de diks¬-diks, de lièvres, de lièvres sauteurs, de mangoustes, de damans, de petits rongeurs et reptiles mais il s'attaque aussi aux chèvres et aux moutons. Lorsque le caracal tue des proies de taille moyenne comme un mouton ou une gazelle, il utilise les mêmes techniques de mise à mort que les grands félins. Il les tue par étouffement en les saisissants à la gorge. Grâce à sa grande agilité et à ses capacités d'escalade, il poursuit les damans dans les rochers et n'hésite pas à déloger des oiseaux de leurs perchoirs ou de leurs nids. Il s'attaque ainsi à de grands oiseaux comme l'aigle ravisseur, l'aigle martial ou, au sol, l'outarde kori. Il est si rapide qu'il attrape des oiseaux en plein vol. En général, il bondit plutôt sur eux quand ils sont à terre mais est capable de sauter jusqu'à deux mètres de hauteur pour capturer ceux qui ont pris leur envol. Lors¬qu'il attaque une proie au sol, il utilise la même technique que le léopard. Il rampe vers sa victime, pattes fléchies, ventre au sol, camouflé grâce à son pelage homochrome puis, il s'en approche le plus près possible et bondit. S'il rate sa proie et s'il n'arrive pas à la terrasser après une poursuite de quelques dizaines de mètres, il abandonne. Le caracal est très rapide sur une courte dis¬tante, mais il est incapable de soutenir une longue course. Lorsqu’il ne peut consommer toute sa victime en une fois, il la cache à la fourche d'un arbre, mais à la différence du léopard, il n'y monte que de petites proies. Le caracal a besoin d'environ 1 kg de viande par jour, mais il peut en manger plus de deux kilos en une seule fois. Les 25 caracals du Montain Zébra National Park en Afrique du Sud consomment 7 200 kg de viande par an dont 2995 damans et 190 reduncas de montagne. Il n'existe à ce jour aucune étude comparable, en Afrique de l'Est.

Le caracal est solitaire et territorial et marque son domaine à l'aide de son urine qu'il projette sur des buissons, des pierres ou sur des arbres. Après une gestation d'environ 70 jours, la femelle donne naissance de 2 à 4 petits dans un nid qu'elle a confectionné à l'aide de poils et de plumes en général dans un terrier abandonné. Les petits ouvrent les yeux après une semaine en moyenne et marchent entre 9 et 17 jours, mangent de la viande entre 1 mois et un mois et demi et sont sevrés entre 4 et 6 mois. Ils atteignent la puberté vers 9 mois et sont sexuellement matures à 2 ans. L'espérance moyenne de vie du caracal est de 17 ans en captivité.




Extrait du guide animalier Kenya & Tanzanie,
Editions Cosmoppole & Editions Marcus
4 av. Hoche - 75008 Paris
Tél. 01 45 77 04 04 - Fax. 01 45 75 92 51
Site: www.guidesmarcus.com



Revenir a la liste d'animaux
Aquarelles de Jean-Paul MAYEUR