Le léopard

Famille des grands Félidés

Le nom léopard vient de leo le lion et de pardus la panthère (Panthera pardus) qui désignait jadis plusieurs grands félins tachetés. Aujourd'hui, les mots léopard et panthère désignent la même espèce, mais on réserve plutôt le mot panthère aux individus asiatiques et le mot léopard aux individus africains. De plus, le terme de léopard est utilisé en pelleterie indépendamment de l'origine de l'animal.

Lorsqu'il se déplace dans la savane, ce félin tacheté est souvent confondu avec le guépard. Cependant, contrairement au guépard, le léopard est un animal robuste, massif, et vigoureux, campé, sur de fortes pattes. Il mesure entre 1,30 m et 1,90 m de long, 70 cm à 1 mètre au garrot pour le mâle, 60 à 75 cm pour la femelle pour un poids compris entre 45 et 65 kg pour le mâle qui pèse environ 50 % de plus que la femelle. La tête large est portée par un cou fort, mais elle est plus effilée que celle de la femelle. La face du léopard n'est pas marquée, de chaque côté, par cette ligne sombre les « larmes » qui semble couler de l'angle intérieur de l'œil à la commissure des lèvres et qui caractérise le guépard. Le pelage est parsemé de petites taches sur la tête, de taches plus larges sur les membres qui deviennent des rosettes ou ocelles sur les flancs alors que, chez le guépard, les taches sont toujours pleines. Le fond de sa robe fauve clair à gris brun devient blanc, blanc-gris à blanc-jaune sur le menton, la gorge, le dessous des pattes, de la queue et du ventre. Des sujets mélaniques, appelés « panthères noires », qui apparaissent parfois dans une portée de léopards, s'observent surtout dans les forêts denses et plus particulièrement dans le Sud-est asiatique. Ils ne constituent en aucune façon une espèce à part entière comme on a pu le penser. D'ailleurs, il est possible d'apercevoir en lumière rasante sur le pelage des taches plus foncées. Il existe d'autres félins mélaniques. Les plus chanceux observeront peut-être les quelques servals noirs du mont Kenya.Le léopard est avec le chat domestique le félin le plus ubiquiste. Sa grande adaptabilité lui a permis d'occuper tous les paysages du désert à la forêt dense pluviale et des plaines herbeuses jusqu'aux limites des neiges à 4500 m d'altitude. On a même trouvé une carcasse gelée à 5 692 mètres d'altitude quasiment au sommet du Kilimandjaro. Le léopard habite toute l'Afrique subsaharienne (à l'exception de quelques régions d'Afrique australe), il survit peut-être encore au Maroc, il était naguère répandu en Afrique du Nord. Il est présent dans la péninsule Arabique et dans la plus grande partie de l'Asie, y compris certaines îles comme Java, où sous forme d'individus mélaniques, le léopard ou panthère est « la reine de Java, la noire chasseresse » chère à Lecomte de Lisle. Au Kenya et en Tanzanie, on l'observe avec un peu de chance sur les arbres des plaines de Masaï Mara et plus aisément dans ceux du Serengeti (le long de la Seronera River) et dans les zones rupestres du parc (falaises et kopjes), dans les steppes de Samburu et plus particulièrement aux abords des forêts-galeries de cette réserve comme à Ruaha, dans les dépressions humides et arbustives des grandes plaines arides et surtout près des lodges comme à Samburu et à Meru où ils sont attirés par des appâts, posés le soir par des responsables de ces établissements, pour le plus grand plaisir des touristes. Il a été aussi observé sur toutes les montagnes de ces deux pays, au Kenya dans les monts Aberdare, au mont Elgon et au mont Kenya et en Tanzanie sur les montagnes Mahale et sur le Kilimandjaro. Sa cousine, la panthère des neiges (Panthera uncia), qui occupe l'Altaï, l'Hindou Kouch en Afghanistan et au nord du Pakistan ainsi que l'Himalaya, endure des températures extrêmes et circule sur les_ contreforts neigeux en fonction de la localisation de ses proies.Elle n'hésite pas non plus à s'approcher des villes et des habitations et s'attaque au bétail.

Le léopard est solitaire et en général territorial. Les femelles occupent des territoires de 10 à 30 kilomètres carrés (10 à 25 km dans le Serengeti). Ceux des mâles sont plus vastes et recoupent souvent ceux des femelles. Dans le parc national de Tsavo une étude réalisée sur 10 léopards munis d'émetteurs a établi la superficie de leur territoire qui varie de 9 kilomètres carrés pour le plus petit à 63 kilomètres carrés pour le plus vaste. La densité y est estimée à 1 léopard pour 13kilomètres carrés. Le léopard marque son territoire par des jets d'urine sur les buissons, les troncs et les branches d'arbre, en grattant le sol, en écorçant les arbres et au moyen de cris rauques rappelant le bruit d'une scie qui coupe une branche morte.

Le léopard est essentiellement nocturne. La journée, il se repose, généralement allongé sur une branche, les membres pendants. Au crépuscule, il quitte son abri diurne et part en chasse. Le léopard chasse des proies très variées. Ses proies préférées sont les antilopes, les gazelles, les singes et plus particulièrement le babouin et il ne dédaigne pas les phacochères. Il s'attaque aussi à de grosses proies comme des Gobes et des zèbres adultes ou des animaux domestiques comme les moutons, les chèvres, les veaux, mais plus rarement les bovins adultes. Très rapide, il chasse les oiseaux, mais préfère les plus gros, outardes, cigognes... Il dévore aussi des lionceaux, ou des jeunes guépards laissés sans surveillance, des chacals, des chiens domestiques, des rongeurs, des serpents, des tortues, des insectes et parfois des charognes. Sur un échantillon de 150 proies tuées par des léopards dans le parc national du Serengeti, on a compté 30 espèces différentes. Une étude équivalente réalisée sur des lions et ramenée à un même nombre de proies donne seulement 12 espèces différentes.

Contrairement aux Canidés qui repèrent leurs proies essentiellement à l'odorat, le léopard chasse plutôt à vue, à l'affût à la manière du chat. Il avance en rampant, pattes fléchies, ventre au sol, camouflé grâce à son pelage (lorsqu'il marche, en revanche, les parties claires de son ventre, de ses pattes, et sa queue relevée sont visibles pour les proies). Quand il veut tuer un animal, il s'en approche le plus près possible et bondit. S'il rate sa proie et s'il n'arrive pas à la terrasser après une poursuite de quelques dizaines de mètres, il abandonne, faute de pouvoir soutenir une longue course. Le taux de réussite à la chasse est le plus faible de tous les Félidés, environ 5 % seulement dans le parc du Serengeti (à titre de comparaison, et dans le même parc, les lions ont un taux de réussite de 35 % et le guépard de 37 à 69 %), mais dans une chasse avortée, le léopard dépense beaucoup moins d'énergie qu'un lion ou qu'un guépard obligés de lancer une réelle course. C'est en lui brisant la nuque d'une morsure qu'il met à mort sa victime. Dans certains cas, il se laisse tomber d'une branche sur sa proie. Les attaques d'êtres humains sont fréquentes et l'anthropophagie plus répandue que chez le lion. Le léopard a été excessivement traqué pour sa fourrure très appréciée en pelleterie. On peut, encore aujourd'hui, malgré les mesures de protection, rencontrer des braconniers qui vous proposent une peau mal tannée, pour un prix dérisoire. Heureusement, la législation européenne interdit l'importation de peaux de félins tachetés.

Les couples se forment au moment de la reproduction et ne se maintiennent que durant' la période des accouplements. Après une gestation de 90 à 110 jours, la femelle met bas dans une crevasse, un terrier, un trou de rocher ou plus simplement dans la végétation de 1 à 6 jeunes (3 en moyenne). Les petits naissent aveugles et pèsent entre 420 et 500 g. Ils ouvrent les yeux à un âge compris entre 7 et 10 jours. A quatre semaines, ils ont doublé leur poids de naissance et l'ont triplé à 6 semaines. Seule la mère les dissimule, les surveille et les défend contre d'éventuels prédateurs comme les lions et les hyènes. Elle est à ce moment très agressive. Entre 1 mois et demi et 2 mois, les jeunes sortent progressivement avec leur mère et sont sevrés vers 3 mois. A 4 mois, ils suivent leur mère dans sa quête de nourriture. Les taches blanches derrière ses oreilles et à l'extrémité de sa queue forment des signaux de reconnaissance pour les jeunes. Après l'apprentissage des techniques de chasse, ils quittent leur mère entre 18 et 24 mois. Les femelles restent à proximité du territoire maternel tandis que les jeunes mâles le quittent. Une étude réalisée pendant deux ans et demi sur une mère a montré que celle-ci maintient des relations régulières avec un de ses jeunes avec qui elle s'associe la nuit pour chasser.

Vers l'âge de 2 ans et demi à 3 ans, les jeunes atteignent la maturité sexuelle. Si le léopard dépasse 20 ans en captivité, son espérance de vie n'excède pas 12 ans à l'état sauvage.

La peur qu'inspire encore ce prédateur nocturne sur les populations locales pour le bétail et les enfants, fait qu'il est chassé par les hommes à l'aide d'appâts vivants. Il est aussi considéré par les chasseurs comme l'un des plus beaux, voire le plus beau trophée des big five qui comprennent le lion, le buffle, le rhinocéros et l'éléphant. Heureusement, de nos jours ces big five sont surtout la proie des chasseurs photographiques.

Si le léopard occupe de nom- breux habitats et semble s'adapter facilement, la modification des milieux par les hommes pèse sur son devenir, même s'il semble maintenir en Afrique ses effectifs. La pression démographique (le Kenya et la Tanzanie doublent leur population tous les 20 ans) et l'amincissement des zones boisées laissent planer sur cette espèce magnifique un avenir incertain.




Extrait du guide animalier Kenya & Tanzanie,
Editions Cosmoppole & Editions Marcus
4 av. Hoche - 75008 Paris
Tél. 01 45 77 04 04 - Fax. 01 45 75 92 51
Site: www.guidesmarcus.com



Revenir a la liste d'animaux
Photo de Jean-Paul MAYEUR