Le potamochère

Famille des Suidés

Le potamochère (Potamochœrus porcus) est moins puissant que l'hylochère et ressemble plus au sanglier. Il mesure entre 55 et 80 cm au garrot pour un poids compris entre 54 et 115 kg. Son corps est court et arrondi, la tête est large. Elle est pourvue de verrues faciales chez le mâle. Le potamochère possède une crinière souvent ornée de blanc. Le pelage est rouge brique à roussâtre dans l'Ouest africain et gris brun dans le sud et l'est du continent africain et fonce avec l'âge.

Le potamochère habite toute l'Afrique subsaharienne à l'exception de la corne de l'Afrique et de l'Afrique du sud-ouest et australe, il habite aussi les îles de Zanzibar, Mafia et les Comores. Il occupe les forêts, les savanes boisées et les prairies humides jusqu'à 4000 m d'altitude. Les galeries forestières des rivières et les marais constituent son milieu naturel, il s'aventure souvent la nuit dans les plantations causant d'importants dégâts et ce d'autant plus que dans les zones habitées la plupart de ses prédateurs ont été détruits.

Plus omnivore que le phacochère et l'hylochère, le potamochère consomme une grande variété de plantes (champignons, fougères, graminées, feuilles, - racines, bulbes et fruits) mais aussi des larves d'insectes, des charognes, de petits vertébrés comme des grenouilles ou des rongeurs et des vers de terre. Les potamochères remuent le sol où ils trouvent l'essentiel de leur nourriture dans la litière et la terre humide. Plus grégaire que les autres Suidés africains, le potamochère semble vivre en petit groupe composé d'un mâle, de quelques femelles et de petits d'âge différent. Des groupes de 15 à 20 individus ont été observés. Ces groupes occupent des domaines vitaux marqués à l'aide des glandes pédieuses.

Après une gestation de 127 jours en moyenne, la femelle donne naissance de 2 à 10 petits (en général 4) dans un nid d'herbes qu'elle a préalablement préparé. La femelle n'a que trois paires de mamelles, bien que le nombre de jeunes puissent être de 6 à 8 par portée. Les marcassins sont striés et ils sont inséparables.

Alors que le phacochère est facilement éliminé dans les zones où il est en concurrence avec les agriculteurs, le potamochère s'est adapté au développement de l'agriculture et ses raids nocturnes dans les cultures sont redoutés. Les potamochères sont les victimes des lions et des léopards.




Extrait du guide animalier Kenya & Tanzanie,
Editions Cosmoppole & Editions Marcus
4 av. Hoche - 75008 Paris
Tél. 01 45 77 04 04 - Fax. 01 45 75 92 51
Site: www.guidesmarcus.com



Revenir a la liste d'animaux
Aquarelles de Jean-Paul MAYEUR