Les chauves-souris à épaulettes

Famille des Ptéropodidés

Sous le nom commun de chauves-souris à épaulettes ou épomophores, les naturalistes regroupent différentes espèces de Mégachiroptères africains qui se caractérisent par la présence d'une touffe de poils blancs à la base des oreilles et, chez la plupart des espèces, par la présence de poils blancs sur les épaules des mâles. Sur la base de caractères biométriques et anatomiques (denture et structure du palais) et plus particulièrement sur leur taille, 6 espèces de chauves-souris à épaulettes ont été décrites. L'espèce la plus commune d'Afrique de l'Est est la chauve-souris à épaulettes de Wahlberg (Epomophorus wahlbergi) qui est aussi une des plus grandes. Les mâles pèsent jusqu’à 120 g et leur longueur corporelle atteint 17,5 cm. La coloration de cette espèce, comme celle des autres espèces du genre, varie du jaune pâle au brun foncé.

La chauve-souris à épaulettes de Wahlberg habite l'Afrique, du sud-est de la Somalie au Mozambique et à l'Angola. Elle est présente dans la moitié sud du Kenya sur le littoral de l'océan Indien et sur les îles de Pemba et Zanzibar, elle habite également le sud de la Tanzanie. Cette chauve-souris est une espèce de savanes et de forêts qui fréquente également les lisières de la forêt équatoriale.

Durant le jour, les chauves-souris à épaulettes se suspendent dans les branches des arbres, dans les arbres creux, dans les feuillages épais, parfois aussi en pleine lumière. Elles affectionnent les frondes des palmiers et les bananiers. Elles ne forment jamais de grands rassemblements et gîtent le plus souvent en groupe de 3 à 100 individus. Les chauves-souris à épaulettes de Wahlberg sont particulièrement vigilantes durant le jour, mais ne sont pas très craintives. Elles s'observent durant le jour dans les faubourgs de Dar es-Salam, de Nairobi dans les arbres (grevillias, figuiers) des jardins ou des avenues. Elles changent souvent de reposoirs diurnes. Ces chauves-souris se nourrissent dans un rayon de 4 km de leurs dortoirs et d'une manière générale, les femelles se déplacent plus que les mâles. Dans les gîtes, il ne semble pas y avoir de ségrégation entre les mâles et les femelles.

Les chauves-souris à épaulettes de Wahlberg se nourrissent de fruits mûrs et sucrés, qu'elles détectent au moyen de leur odorat. Elles consomment aussi de nombreuses figues sauvages. Elles fréquentent les vergers, les bananeraies et se rendent sur les arbres qui portent des fruits mûrs (manguiers, goyaviers...).

Durant la période de reproduction, les mâles quittent leur dortoir diurne et volent vers un site d'alimentation (baobabs en fleurs...). Là, ils émettent des cris nuptiaux qui attirent les femelles et éloignent les autres mâles. Quand le mâle appelle, il exhibe ses épaulettes qui, en temps normal, ne sont pas visibles. L'accouplement se fait sur place. La gestation dure de 5 à 6 mois. Au Congo, il y a deux périodes de reproduction par an.




Extrait du guide animalier Kenya & Tanzanie,
Editions Cosmoppole & Editions Marcus
4 av. Hoche - 75008 Paris
Tél. 01 45 77 04 04 - Fax. 01 45 75 92 51
Site: www.guidesmarcus.com 



Revenir a la liste d'animaux