Les cobes

Les cobes sont des habitants des forêts-galeries, des marécages, des berges des lacs et des plaines inondées, ils ne s'éloignent guère de l'eau. De ce fait, les Anglais les appellent : waterbuck, ce qui signifie antilope d'eau. A la différence du guib d'eau (sitatunga), ce ne sont pas des antilopes aquatiques même s'ils trouvent refuge dans l'eau lorsqu'ils sont attaqués par un prédateur. Ce sont, semble-t-il, leurs besoins en une nourriture plus riche en protéines et une grande perte de liquide sous forme d'urine que tous les autres Bovidés qui sont à l'origine de leur localisation à proximité de l'eau.

Deux types de cobes occupent le Kenya et la Tanzanie : le cobe defassa et le cobe à croissant (Kobus ellipsiprymnus) qui se distinguent seulement par les dessins de la croupe. Le cobe defassa habite l'est du Rift de l'équateur au tropique du Capricorne alors que le cobe à croissant habite l'ouest du Rift jusqu'au Sénégal et à l'embouchure du Zaïre, cependant il évite la forêt équatoriale humide. Le cobe à croissant possède un croissant blanc très visible, entourant une croupe sombre, alors que le cobe defassa présente de larges taches blanches de chaque côté de son arrière-train. Lorsque les deux types cohabitent (parc de Nairobi, cratère du Ngorongoro), les croisements sont fréquents entre eux et donnent une variété importante de motifs intermédiaires sur la croupe. Les naturalistes ne sont pas tous d'accord quant aux relations entre ces deux cobes. Certains en font deux espèces ou deux sous-espèces différentes, d'autres, au contraire, les considèrent comme deux morphes, c'est-à-dire deux formes d'une même espèce.

Le cobe est un grand et robuste animal de la taille du cerf élaphe (1,3 m au garrot pour un poids d'environ 150 à 250 kg). Seuls les mâles, plus imposants que les femelles, possèdent de belles cornes dressées, annelées et à courbure concave atteignant près d'un mètre. Leur robe est brun roux à marron foncé au Kenya et plutôt grise dans l'ouest de la Tanzanie.

Les cobes sont des animaux, en général, sédentaires et territoriaux. Contrairement à la plupart des gazelles et des antilopes, le cobe ne marque pas son territoire par ses excréments et son urine. L'odeur, émise par les sécrétions huileuses qui enduisent son pelage, suffit. Les mâles territoriaux défendent des domaines d'environ 50 à 150 hectares sauf dans le parc de Nakuru où la densité importante de Gobes restreint les territoires. La taille moyenne du domaine y est de 25 hectares environ et la durée de la maîtrise de ce territoire est comprise entre 1 et 2 ans.

La femelle donne naissance à un petit après une gestation d'environ 280 jours. La mère lèche le petit et le cache soigneusement. Elle lui rend visite 3 ou 4 fois par jour pour le faire téter et le nettoyer. La mortalité est néanmoins importante, car les sécrétions huileuses qui enduisent son pelage et le rendent imperméable attirent les prédateurs affamés. Une fois adulte, cette odeur est plutôt un atout, car les grands prédateurs semblent préférer, lorsque le gibier abonde, des proies moins incommodantes.




Extrait du guide animalier Kenya & Tanzanie,
Editions Cosmoppole & Editions Marcus
4 av. Hoche - 75008 Paris
Tél. 01 45 77 04 04 - Fax. 01 45 75 92 51
Site: www.guidesmarcus.com



Revenir a la liste d'animaux
Aquarelles de Jean-Paul MAYEUR