Les genettes

La Famille des Viverridés

La genette ressemble à un petit chat ou à « un petit léopard à tête de rat » comme elle est désignée parfois par certaines populations africaines à cause de son museau pointu. Du chat, elle a la petite tête, le tronc svelte, les grands yeux, les oreilles assez longues et triangulaires, la longue queue, les griffes presque entièrement rétractiles qui lui permettent de grimper et d'immobiliser ses proies, mais aussi les crachements de menace ou le ronronnement. Si la genette ressemble superficiellement à un chat, elle en diffère par sa tête allongée terminée par un museau pointu, comme celui d'un rat, et par ses courtes pattes. Les genettes et les chats semblent avoir néanmoins un ancêtre commun. En raison de leurs mœurs nocturnes et de leur robe cryptique qui les rendent peu visibles, elles restent encore mal connues. On ren¬ontre en Afrique de l'Est trois espèces de genette : la genette tigrine (Genetta tigrina), la genette d'Europe ou genette commune (Genetta genetta) et la genette servaline (Genetta servalina).

La genette tigrine est la plus répandue des trois. Elle occupe des habitats très variés : savanes humides, forêts-galeries, lisières de forêt et clairières, abords des marécages et des rivières, broussailles... Elle se rencontre dans toute l'Afrique subsaharienne à l'exception de la région du Kalahari. Son pelage est gris jaune à jaune ocre ou brun roussâtre. Elle possède au milieu du dos une ligne noire, sur les flancs deux rangées de taches allongées roux châtain à brun foncé suivies de taches plus petites jusqu'à son ventre gris jaune à blanc gris. La longue queue, porte de 6 à 9 anneaux noirs et sa partie terminale est noir Cette genette a les yeux entourés d'un bandeau noir qui rejoint la lèvre supérieure et qui contraste avec les taches blanches qu'elle possède au-dessus et au-dessous des yeux, l'enemble donnant l'impression d'un masque. Comme chez le léopard, les sujets mélaniques (complètement ou partiellement noirs) sont fréquents. La genette tigrine mesure 40 à 55 cm de longueur sans la queue qui est aussi longue que le corps pour une hauteur de 15 à 20 cm au garrot et un poids qui varie de 1 à 3 kg.

Contrairement à son nom, la genette d'Europe n'occupe pas seulement l'Europe, mais aussi toute l'Afrique à l'exception des forêts primaires. Au Kenya, on la rencontre essentiellement dans les savanes sèches et les semi-déserts. Elle est présente par exemple dans les parcs de Sam-buru et de Marsabit. La genette d'Europe comprend plus de dix sous-espèces et de nombreux écotypes, néanmoins les genettes qui occupent le Kenya et la Tanzanie ont en général un pelage gris jaunâtre avec une courte crinière érectile sur le dos. La nuque et le dos sont couverts de taches noires arrondies qui s'allongent en haut du dos pour former quasiment une ligne continue. La queue porte 8 à 10 anneaux noirs, mais son extrémité est blanche. Le dessous du corps est clair. Elle a le même masque facial que sa cousine. Elle est sensiblement de la même taille et du même poids que la genette tigrine.

La genette servaline se rencontre principalement en forêt primaire (Afrique centrale et occidentale) et dans le parc des Aberdare (Kenya). L'allure est semblable à celle de la genette d'Europe. Son pelage de couleur gris jaune, ocre ou crème s'éclaircissant sur les flancs est parsemé de taches noires plus petites, plus anguleuses et plus denses que chez sa cousine d'Europe. Son corps mesure de 45 à 60 cm de longueur, sa queue environ 45 cm et sa hauteur au garrot est de 20 cm et son poids est compris entre 1 et 2 kg.

Les genettes sont carnivores à tendance omnivore. Elles se nourrissent de petits mammifères notamment des petits rongeurs, mais elles s'attaquent à des animaux plus gros comme des lièvres, des petites antilopes et même des chats domestiques, des petits oiseaux jusqu'à la taille d'un francolin ou d'une pintade, des serpents, des chauves-souris, des grenouilles, des oeufs, des insectes, des scorpions, des araignées, des mille-pattes, des poissons, des crabes, des petits mollusques d'eau douce, mais aussi des fruits, des champignons et même des charognes. La genette est donc un opportuniste consommant de presque tout ce qu'elle trouve et non un carnivore exclusif. Lorsqu'elle tue une proie, elle se contente souvent de dévorer la tête et le poitrail, c'est pourquoi les hommes lui ont fait une réputation de tueur sanguinaire et d'animal nuisible d'autant qu'elle s'introduit dans les poulaillers et mange des volailles.

La genette est un animal essentiellement nocturne, même s'il est possible de l'apercevoir dans la journée notamment durant la saison des pluies. Nyctalope, elle a une très bonne vision nocturne, mais ne perçoit pas les couleurs. Elle possède aussi une ouïe excellente et un odorat particulièrement fin. Contrairement aux mangoustes et aux civettes essentiellement terrestres, les genettes sont adaptées à la vie arboricole. Elles grimpent fort bien avec leurs griffes et sont capables de descendre rapidement d'un arbre la tête la première et, de ce fait, elles sont souvent considérées comme des animaux arboricoles bien qu'elles passent une grande partie de leur temps au sol. C'est en effet en majorité à terre qu'elles recherchent leur nourriture et chassent. Leur long corps svelte qu'elles peuvent étirer et leurs courtes pattes leur permettent de se glisser dans une fente ou dans un trou de la taille de leur tête ou de se tapir sur le sol pour surprendre leur proie. Les genettes montent jusqu'aux plus hautes branches des arbres pour dérober dans des nids des oeufs ou pour y croquer des oisillons.

La genette est un animal solitaire sauf lors des périodes de reproduction et lorsque la femelle veille sur l'éducation de sa progéniture durant les 6 à 8 premiers mois de sa vie. Elle met bas dans un trou d'arbre, un terrier ou sous un tas de pierres de 2 à 4 petits après une gestation de 70 jours environ. Les nouveau-nés sont aveugles et mesurent moins de 15 cm. Leurs yeux ne s'ouvrent qu'après 8 jours. Ils reçoivent leur première alimentation solide vers 6 semaines, mais sont allaités régulièrement jusqu'à la fin de leur troisième mois et ne sont définitivement sevrés que vers 6 mois. Les jeunes paraissent quitter leurs mères vers 9 mois et deviennent sexuellement matures vers 2 ans.

La genette est un animal territorial qui marque son domaine au moyen de ses glandes anales, mais la femelle semble plus sédentaire que le mâle. Plusieurs observations ont prouvé qu'une femelle capturée puis relâchée revenait généralement sur son lieu de capture, ce que le mâle ne fait pas. Comme la civette, la genette possède des glandes anales produisant une sécrétion odorante (les deux glandes périanales sécrètent un liquide à l'odeur musquée) qui sert non seulement comme l'urine et les fèces à marquer le territoire, mais aussi à transmettre différents messages sexuels et sociaux. Ces sécrétions interviennent dans l'organisation sociale des genettes en permettant aux animaux de déterminer l'identité, le statut social, le sexe et l'état reproducteur des congénères.

En cas d'agression, la genette se sert aussi de cette sécrétion nauséabonde pour faire fuir ses adversaires. Le serval, le caracal, le léopard, le ratel, les grands rapaces nocturnes et les chacals, constituent l'essentiel de ses prédateurs. Lorsqu'elle est attaquée, elle se défend comme un chat, elle fait le gros dos, hérisse les poils de sa queue et de son dos, souffle et crache puis, si le combat devient inévitable, griffe, mord, émet sa sécrétion nauséabonde et tente de se réfugier dans un arbre.

Comme elle s'apprivoise facilement, les Egyptiens en avaient fait durant l'Antiquité un animal de compagnie recherché. Elle a aussi été utilisée par les Grecs et les Romains ainsi qu'au Moyen Age pour chasser les rats. Le chat domestique, popularisé dès le Moyen Age, a supplanté rapidement la genette dans cette tâche pour deux raisons : d'une part, le chat tue directement sa proie par une morsure à la nuque alors que la genette la dévore vivante et partiellement, d'autre part parce qu'il ne possède pas ces fameuses glandes qui deviennent très incommodantes lorsqu'on est un animal d'agrément! En Europe, la genette a aussi été victime de sa robe douce, chaude et bien fourrée qui a excité la convoitise des hommes avides de s'enrichir en la dépouillant. La pelleterie était au Moyen Age un commerce qui pouvait être très lucratif, à tel point qu'on croyait la genette éteinte à l'époque de Buffon. En Afrique, elle est surtout traquée à cause de ses incursions dans les poulaillers. Animal nocturne, vous avez peu de chance de voir une genette si ce n'est au Safari Game Lodge dans la réserve de Samburu où une genette a élu domicile au restaurant du lodge pour la plus grande joie des clients.

 


Extrait du guide animalier Kenya & Tanzanie,
Editions Cosmoppole & Editions Marcus
4 av. Hoche - 75008 Paris
Tél. 01 45 77 04 04 - Fax. 01 45 75 92 51
Site: www.guidesmarcus.com



Revenir a la liste d'animaux
Aquarelles de Jean-Paul MAYEUR