L'otocyon

Famille des Canidés

Il ne faut pas confondre les chacals avec l'otocyon (Otocyon megalotis) même s'il présente des similitudes de comportement avec eux. L'otocyon est un renard africain, mais un renard particulier du fait de sa denture et de son régime alimentaire. L'otocyon ou renard à oreilles de chauve-souris a en effet des oreilles très grandes, larges et ovales qui ne laissent planer aucun doute sur son régime alimentaire. Ces oreilles constituent une adaptation à la localisation des insectes dans le sol et contribuent également à la régulation thermique.

L'otocyon possède une distribution comparable à celle du protèle ou du chacal à chabraque, il habite les savanes et les steppes ouvertes plus ou moins arides d'Afrique de l'Est et du sud-ouest mais évite les milieux boisés (miombo).

Physiquement, l'otocyon ressemble aux renards et plus particulièrement au fennec (le renard du désert) avec ses oreilles démesurées, ses grands yeux et son museau fin, court et pointu. L'otocyon est haut sur patte, son tronc est court et sa queue est longue et touffue. Son pelage est gris avec parfois des reflets jaunes ou verts. Il atteint 30 cm au garrot, 65 cm de longueur et pèse jusqu’a 5 kg. Dans l'écosystème Serengeti-Masaï Mara, il ne dépasse guère 2,5 kg de moyenne. Son menton, ses lèvres et le tour des yeux noirs contrastent singulièrement avec la couleur gris jaune ou gris vert qui orne le reste de la face donnant l'impression que l'otocyon porte un masque.

Plus discrets que les chacals, l'otocyon occupe les mêmes milieux : terrains sablonneux, savanes, steppes herbeuses et buissonnantes, mais il est beaucoup plus difficile à apercevoir en raison de mœurs plutôt crépusculaires et nocturnes. Il est néanmoins observable dans les plaines herbeuses de Masaï Mara, dans le cratère du Ngorongoro, dans le Serengeti et à Tarangire. Ailleurs, les observations sont plus aléatoires.

Bien qu'on le rencontre comme les chacals à proximité des grands troupeaux d'Ongulés : zèbres, gazelles, buffles et gnous, l'otocyon est le seul Canidé à avoir quasiment abandonné les proies mammaliennes. S'il se nourrit occasionnellement de micromammifères, d'œufs, d'oiseaux, de scorpions, d'araignées, de vers de terre, de lézards, de fruits, de bulbes et de racines, 80 % de sa nourriture sont constitués d'insectes et plus particulièrement de termites et de bousiers. Le renard à oreilles de chauve-souris dépend néanmoins des grands Mammifères pour se nourrir puisque les termites et les bousiers abondent là où les grands Ongulés sont présents. Les bousiers consomment les crottins et les bouses des Ongulés et déposent leurs œufs dans des petites boules de crottins qu'ils enterrent. L'otocyon mange à la fois les adultes et les larves de ces insectes, qu'il localise sous terre en les entendant se nourrir. Le mouvement des oreilles est alors très caractéristique et leur orientation converge vers la zone où les insectes font du bruit. Une fois précisément repérées, l'otocyon creuse et capture ces proies souterraines. Les termites, qui peuvent fournir 70 % de la nourriture de l'otocyon, vivent sous terre mais de nombreux termites fourragent en surface, à la recherche de brins d'herbe. Ce sont ceux-ci que le renard à oreilles de chauve-souris ingurgite, n'ayant pas les talents de fouisseur d'un oryctérope ou d'un pangolin.

Comme les chacals, les otocyons vivent en couple durable, sur de petits territoires allant de 500 mètres carrés à 3 kilomètres carrés. Ils se reproduisent en général dans un terrier creusé par le couple. On a toutefois observé un mâle avec deux femelles reproductrices dont aucune des deux ne semblaient être une jeune femelle issue du groupe familial. Après une gestation de 2 mois, la femelle donne naissance de 2 à 5 renardeaux.

 


Extrait du guide animalier Kenya & Tanzanie,
Editions Cosmoppole & Editions Marcus
4 av. Hoche - 75008 Paris
Tél. 01 45 77 04 04 - Fax. 01 45 75 92 51
Site: www.guidesmarcus.com



Revenir a la liste d'animaux
Aquarelles de Jean-Paul MAYEUR