13 jours . FESTIVALS TRIBAUX TOG GHA BEN 13 AT

À partir de 1 570 € / base 4 personnesÀ partir de 1 930 € / base 2 personnes
À partir de 1 390 € / base 7 personnes
 
Akwasidae Fête traditionnelle de court chez les Ashanti du Ghana Dans le calendrier des Ashanti quelques dates sont célébrées avec des grandioses cérémonies dans le palais royal, auxquelles participent des centaines de personnes avec des costumes traditionnelles. Après des rites de libations sur les trônes des anciens rois, organisés dans des salles inaccessibles aux non-initiés, voici la grande cérémonie de joie. Le roi s'assoit, sous un parasol de tissus colorés, habillé avec des tissus vifs en couleurs ainsi qu'avec des anciens bijoux en or massif (les bijoux et les masques Ashanti font partie des chefs d'oeuvre de l'art africain). Devant le souverain s'ouvre un étroit couloir composé de porteurs d'épées, gardiens de couteaux rituels, et de gardes armés de fusils à avant charge, dignitaires avec des éventails constitués de plumes d'autruche. Aux cotés du roi on trouve les dignitaires et les conseillers, sous l' « autorité » du porte parole, le linguiste royal, qui tient en main les symboles du pouvoir recouverts d'or. Pendant que les courtisans offrent leurs propres cadeaux, les griots récitent l'histoire de la dynastie des rois Ashanti. Des batteurs de tamtam et des musiciens avec des cornes en ivoire scandent le rythme de la célébration. Des danseuses corpulentes, enveloppées en des tissus rouges écarlates, exécutent des danses traditionnelles caractérisées par une succession de mouvements délicats et de déplacements rapides d'une partie à l'autre de la scène. La reine mère participe à la fête accompagnée par sa court, entièrement composée de femmes. Egun Fête traditionnelle des populations Fon et Yorouba du sud du Bénin. Les masques Egun représentent les esprits des défunts et, selon la population locale, ce « sont » les défunts. Les hommes qui représentent Egun sont toujours des initiés. Ils arrivent de la foret vêtus d'habits multicolores et brillants, et défilent dans les rues du village en se lançant tout à coup à la poursuite des spectateurs curieux et imprudents. Gaffe à ne pas se faire toucher par Egun : danger de mort ! Quand le masque se présente sur scène, on assiste à une sorte de corrida qui suscite peur, mais aussi quelques éclats de rire. Parfois ceux qui sont touchés par Egun « tombent dans les pommes »? mais ils se relèvent aussi tôt !

Pour chaque étape, sélectionnez votre hébergement en cochant le carré, ceci déterminera le prix du circuit en fin d'itinéraire

TOG GHA BEN 13 AT. FESTIVALS TRIBAUX

À partir de 1 570 €
 

jour 1 Votre vol Europe - Lome ( Togo )
 
Haut de page

jour 2 LOME

Transfert de l’aéroport à l’hôtel

 
Haut de page

jour 3 LOME - ADA

Lome: city tour
Passage de la frontière du Ghana
Ada : excursion en bateau à moteur dans l’estuaire du fleuve Volta 
 
Visite de Lomé, joyeuse capitale du Togo. Malgré le phénomène d’urbanisation, la ville a gardé un aspect ordonné et la vie y est encore paisible. Les styles architectoniques bien différenciés montrent une histoire, qui est courte (un siècle de vie), mais concentrée : Lome a accueilli trois différentes présences coloniales. Allemands, Anglais et Français se sont succédés, en y laissant des souvenirs.
Le cœur de la ville est dominé par les activités du marché central. Tous les jours des petites et grandes transactions commerciales permettent à biens des foyers de vivre avec dignité. A coté du marché règne le calme du quartier administratif : des allées verdoyantes, des immeubles au style colonial.
Un peu en périphérie le marché des fétiches reste une présence aussi discrète que réelle. On y va pour résoudre les problèmes de la vie de tous les jours. On y trouve peau de caméléons, dents de requins, pierre du tonnerre. La liste serait infinie, autant que les problèmes à résoudre. Une chose est sure : il y a une solution pour tous les maux.

Demi-journée dédiée à la visite de l’estuaire du fleuve Volta. Les lacs… la longue bande de sable doré qui partage l’océan des calmes eaux lagunaires… les îlots sauvages et les villages de pécheurs défiant l’océan à bord des grandes pirogues sculptés et décorés aux dessins polychromes… les huttes en chaumes à l’ombre des cocotiers...
Les plages sont immenses et sauvages, les cris des oiseaux sont interrompus uniquement du ronflement des vagues qui recouvrent le sable d’une fine mousse blanche…. Une balade en moto-pirogue nous permettra de rejoindre les sites les plus éloignes, les plages les plus solitaires.

Hôtel Manet Paradise

 
Haut de page
 

jour 4 ADA - SENYA BEREKU

 Intéressante ville africaine, bien qu’en rapide évolution, Accra a su garder une identité, qui se reflète aussi bien dans les quartiers modernes que dans les vieux quartiers où se multiplient les activités traditionnelles.
Nous entrerons dans la ville à travers le quartier des fabricants de sarcophages, aux formes «fantasy », représentant fruits, poissons, avions, animaux… Ces productions pourraient très bien figurer dans n’importe quel centre d’art moderne.
Particulièrement intéressant le musée, réalisé pour être au service de la conservation de l’art de tout le continent et pour la promotion de la production artistique moderne. Intéressant le centre d’artisanat avec un grand choix de kenté, le pagne tissu à la main et porté par les chefs traditionnels dans les jours de fêtes. Face à l’océan s’organise la vie du quartier indigène: un village entouré par la ville! Ici les activités économiques suivent critères bien différents de ceux qui gouvernent la city, distante seulement quelques centaines de mètres.

 

Hôtel Till Number One

 
Haut de page

jour 5 SENYA BEREKU - ELMINA

Les châteaux de la traite
 
Le château et la petit ville de Elmina: le port de pèche, les temples Asafo, le centre ville “décadente” mais en voie de rénovation. 
 
Une belle route en face a l’océan nous amènera au château de Elmina, la plus grande et ancienne construction en dur de l’Afrique Noire. Ce château fut édifié par les Portugais au XVème siècle et fut utilisé pour le commerce de l’or, de l’ivoire et des esclaves. La ville d’Elmina est un typique port de pèche avec des centaines de grandes pirogues colorées qui tous les jours affrontent l’océan. Visite des temples des «compagnies Asafo », où les guerriers déposent des offrandes sur de grandes statues colorées.

Arrivé dans un petit hôtel en face à  l’Océan.

 
Haut de page

jour 6 ELMINA - KUMASI

Les forêts de l’or
 
A travers des régions de foret
Kumasi : city tour et, si possible, funérailles ashanti 
 
En fin de matinée nous atteindrons Kumasi, la capitale du royaume Ashanti. Cette ville, définie ville-jardin, est entourée par la forêt et s’étale sur une série de collines. Entre l’une et l’autre des ces collines se trouve le marché avec 10.000 revendeurs, qui en font le marché en plein air le plus important et spectaculaire d’Afrique Occidentale.
Les Ashanti, grands seigneurs de l’or, représentent une monarchie encore aujourd’hui très importante. L’Asantehene, le roi de tous les Ashanti, continue d’incarner les valeurs spirituelles qui fondent l’unité et la puissance de son peuple. Son influence dépasse les limites du Ghana pour susciter l’intérêt parmi ceux qui se reconnaissent part de la diaspora africaine.
Après avoir visité le Centre Culturel, avec sa précieuse récolte de bijoux, nous voilà admis à la célébration des funérailles ashanti.

Les funérailles Ashanti sont célébrées en mémoire des défunts et constituent un événement distinct et successif à l’enterrement. Cette cérémonie marque le passage à l’état d’esprit ancestral et protecteur du clan, et en tant que tel il est vénéré. Famille, amis, connaissances, parfois par centaines, prennent partie à la célébration vêtus de l’habit traditionnel, un large tissu rouge et noir, porté comme une toge. Les chefs, à l’ombre de grands parasols colorés, participent à ces célébrations entourés par toute la cour
Après les salutations rituelles, exprimées selon les normes de la tradition, tous prennent place pour assister aux danses, qui perpétuent dans le temps des gestes extrêmement raffinés et riches en symbolisme érotique et guerrier.

Hôtel Miklim ou simllaire

 
Haut de page
 

jour 7 KUMASI - TECHIMAN

Ashanti, royaume africain
 
Suite et fin des visites de Kumasi
Si prévu : fête de l’Akwasidae
 
Le dimanche matin Kumasi se réveille calmement. Ses voies, pas trop trafiquée, s’offrent alors au regard du voyageur, curieux de regarder de près quelques détails, qui font de la ville quelque chose de spécial : les bâtiments coloniaux autour du marché, les enseignent publicitaires peintes à main avec un style tout à fait proche de «l’ urban art », le train qui traverse le marché et qui parfois s’arrête en plain milieu, les fidèles qui se rendent à l’Eglise avec un véritable habit du dimanche parfaitement à la mode parce que parfaitement démodé. La visite de la ville sera remplie d’attentions à ces détails et à d’autres encore. Mais pas seulement. Le Musée du Palais Royal nous ouvrira les portes, avec sa collection unique d’objets et bijoux de la court des rois ashantis.

Hôtel premier Palace ou similaire

 
Haut de page

jour 8 TECHIMAN - TAMALE

De la forêt à la savane
 
Les chutes d’eau de Kintampo
Villages Gondja & Dagomba 

Dans la région de Kintampo nous visiterons les chutes d'eau. Nous sommes sur la bordure septentrionale des grands forets. Une plongée dans la fraicheur avant de rendre dans les territoires du Sahel, où c’est la chaleur à dominer
Les Gondja représentent le premier grand groupe ethnique que nous rencontrons à la « sortie » du territoire ashanti. Malgré le fait que depuis des siècles ils ont du faire les comptes avec ces voisins si puissants, les Gondja ont su garder leur culture et leurs traditions.

Gariba Lodge

 
Haut de page

jour 9 TAMALE - KARA

Le village des sorcières
 
Rencontre avec Dagomba, Konkomba
Village de…. Sorcières
Frontière du Togo
Les Bassar 

Dans les savanes de cette région vivent les Dagomba et les Konkomba. L’ethnie Dagomba, qui détient la chaufferie, habite dans des cases en argile à la forme ronde, couvertes par un toit en chaume. La maison du chef village est caractérisée par une plus grande case avec un toit soutenu par un poteau central.
Les Konkomba, essentiellement des paysans, cohabitent en bonne entente avec les Dagomba. Les uns et les autres, gardent des profondes traditions animistes, qui incluent la croyance aux pouvoirs « magiques » de la sorcellerie. Preuve en est l’existence de villages de… sorcières, où l’on exile des femmes, et parfois des hommes, accusés de pratique sorcière. Nous visiterons un de ces villages.
Une fois passée la frontière du Togo, rencontre avec les Bassar, pionniers de la civilisation du fer dans cette partie de l’Afrique. Ils habitent en de grandes maisons d'argile au toit conique. On nous présentera le procédé très ancien suivi pour la production du fer. Des connaissances empiriques de géologie et des convictions magiques se mélangent et coopèrent en vu de la transformation du minerai, en devenant presque une expérience alchimique.

Hôtel kara

 
Haut de page
 

jour 10 KARA - SOKODE

Les châteaux d’argile
 
Les Tamberma
Dance du feu 

Une piste nous conduira à la rencontre des Tamberma. Ces peuples ont trouvé refuge depuis des siècles dans le territoire à l’accès difficile de l’Atakora pour se protéger de la traite négrière provenant du monde arabe. Selon les spécialistes leurs origines les rapprochent des Dogon du Mali: avec eux ils partagent une fidélité absolue à leurs propres traditions animistes. De grands fétiches, à la forme phallique protègent l’entrée de leurs maisons. L’architecture des Tamberma est une des plus belles architectures africaines. Les maisons fortifies sont des vrais petit châteaux en argile avec trois différentes étages. Avec l’autorisation accordée par les habitants nous rentrerons dans leurs maisons – châteaux pour essayer de comprendre le style de vie de ces gens.

Dance du feu
Fête traditionnelle de la population Tem du Togo

Au centre du village un grand feu éclaire les participants, qui entament des danses au rythme pressant des tamtams. Les danseurs en état de transe se lancent dans les braises ; ils les prennent dans les mains et dans la bouche ; ils les passent sur leur corps sans garder aucune blessure, ni montrer aucun signe de douleur.
S’agit-il de courage ? Autosuggestion ? Magie ? Difficile à expliquer une telle performance. Peut-être ce sont vraiment les fétiches qui protègent du feu. Faudrait-il essayer pour croire et… croire pour y essayer.

Hôtel Central

 
Haut de page

jour 11 SOKODE - BOHICON

Les rois guerriers
 
Frontières du Bénin
Le fétiche de Savalou
Si prévu: masques Egun
Palais Royal de Abomey (s’il est prévu d’assister aux masques Egun, la visite du Palais Royal est reportée sur le lendemain)
 
Plus à sud, nous voilà devant le grand fétiche de Dankoli, important centre vaudou. Les pèlerins y plantent des milliers de piquets en bois à témoignage de leurs prières et de leurs promesses. Une fois satisfaits, ils reviennent pour sacrifier à Dankoli les animaux qu’ils ont promis en guise de remerciement.
Arrivée, l’après midi, à Abomey qui fut la capitale du Dahomey, royaume négrier qui a dominé la région du XVII au XIX siècle. Des rois se sont succédé de père en fils avec une seule priorité : rendre les frontières du royaume de plus en plus grandes. Une puissante armée et des armes sophistiquées ont fait le reste. Ainsi que la frontière du royaume, de même le palais royal était élargi à l’intronisation de chaque nouveau roi. Aujourd'hui les palais royaux, occupés jadis par les rois Guézo et Glélé, ont été transformés en musée. Les murs des palais sont décorés par des bas-reliefs qui retracent l’histoire de la dynastie. Dans les salles sont exposés: des trônes, des autels du culte des anciens, des statues, des costumes et des armes ayant appartenu aux rois. Un temple, au centre de la cour royale, a été édifié avec un mélange d'argile et de sang humain.

Hôtel Dako

 
Haut de page

jour 12 BOHICON - OUIDHA

Lagunes et villages sur pilotis
 
Ganvie, village sur pilotis
Ouidah: city tour
RELAX sur la plage tropicale 

En pirogue nous atteindrons Ganvié, ville sur pilotis remontant au 18° siècle. Isolés au milieu du lac, les Tofinou (qui en langue locale signifie "gens d'eau") se sont transformés depuis des siècles en pisciculteurs, utilisant des techniques traditionnelles qui depuis lors ne semblent pas avoir évolué.
Le marché flottant, où les tractations se font de pirogue en pirogue, est particulièrement coloré. Quelques maisons gardent un épais toit en chaume. La mode de la tôle ondulée semble révolue et petit à petit tout le monde revient à ces toits en chaume, qui –outre le fait d’être plus beaux- offrent un abri plus consistent à la chaleur et à la pluie.

Ouidah, reconnue comme capitale mondiale des cultes vaudous. C'est ici que les esclaves du Royaume du Dahomey étaient embarqués. Avec eux les Vaudous aussi ont traversé la mer, en se propageant dans le Nouveau Continent. Dans cette petite ville on respire un air de magie et de syncrétisme: juste en face de la basilique catholique se trouve le temple des pythons, qui sont objet de culte de la parte des habitants de la ville. Nous visiterons aussi le musée historique sur la traite des esclaves, situé à l'intérieur de l'ancien fort portugais. Intéressant la présentation de la diaspora vaudou aux Amériques.
Nous parcourrons la voie du non retour, à travers laquelle les esclaves étaient acheminés sur leur bateau pour traverser l’océan.

Hôtel Casa del Papa

 
Haut de page
 

jour 13 OUIDHA - LOME - EUROPE

Vaudou
 Frontière du Togo
Dernière « plongée » dans la culture africaine : grande célébration vaudou 
 

Célébrations vaudou
Religion traditionnelle de la cote du golfe de Guinée.

Tout le long du littoral du Bénin et du Togo le vaudou est la religion animiste de référence, héritée par les ancêtres et encore pratiquée avec ferveur.
Cette expérience religieuse est beaucoup plus riche et complexe que ce que .les Occidentaux peuvent en penser, selon lesquels les pratiques vaudou ne seraient qu’une banale forme de magie noire.
Il s’agit pour les natifs d’une religion qui donne sens et ordre à la vie de million de personnes, ici et ailleurs dans le monde.
Dans les villes et les villages on peut assister à des cérémonies pendant les quelles -parmi des percussions et des chants- les Vaudou invoqués prennent possession de quelques adeptes, en donnant lieu à des authentiques manifestations de transe.

Lome est un carrefour de transit de l’art e de l’artisanat africain :
des anciens objets rituels très prisés par les collectionneurs d’art primitif aux simples mais soignés objets d’artisanat ; de la peinture de « l’école togolaise » aujourd'hui à la mode dans les galeries européennes et américaines aux simples mais expressifs et colorés panneaux publicitaires des coiffeurs africains ; tout ceci fait de Lome l’endroit d’exception pour un shopping  de choix.

Transfert hôtel-aéroport

 
Haut de page

Mon devis gratuit et instantané
    • Mme Trans Africa Conseil
    • Info / Conseil en FRANCE
      0494101000
    •  

    Email
    transafrica.pascal@gmail.com
  • Image Captcha

    Veuillez recopier les 2 caractères de l'image ci-dessus dans ce champs :



*Toutes taxes inclues, selon disponibilité du moment dans les hébergements sélectionnés et nombre de personnes par chambre. Prix indicatif valide pour 2009.

Le prix comprend
- Accueil personnalisé à l'aéroport d'arrivée
- un véhicule 4X4 spécialement équipé
- hébergement camping : tentes de type Igloo de 2 places + matelas
mousse confortable
- hébergement hôtel : selon votre choix et options, avec petit
déjeuner continental
- Les repas du jour 3 au dejeunr du jour 13
- les frais de dossier
- une assistance logistique Française 24h / 24h par téléphone 
Le prix ne comprend pas


- Le vol Europe - Lome ( Togo ) aller / retour
- Les frais de visa : Togo 20 € valable 1 mois - Ghana 23 € valable 1 mois Benin 40 € valable 2 mois
- Les boissons et pourboires
- votre assurance privée ( voir Europ assistance )

Texte actualisé le 3 mai par PG 

Si vous n'arrivez pas à visualiser correctement l'animation, essayez l'une ou les deux solutions suivantes :

1- Assurez-vous que javascript est activé sur votre naviguateur et /ou

2- Mettez à jour votre lecteur Flash en Cliquant ici pour obtenir la dernière version du lecteur Flash gratuit.