Revenir à la carte

Mali

Nos Conseils
Contact
  • Trans Africa Conseil Château Alexandre Dumas 02600 Villers Hélon - France
  • Tél. 04.94.10.10.00
  • Fax. 04.83.43.06.77
  • transafrica.pascal@gmail.com
Espace membre

11 jours . SUR LES TRACES DE RENE CAILLE MAL 11 AV

À partir de 2025 € / base 4 personnesÀ partir de 2 550 € / base 2 personnes
À partir de 1 730 € / base 7 personnes
 
L'un des points forts du circuit ..... : Tombouctou fut fondée par des nomades touaregs pendant le 11ème siècle et devint rapidement la capitale d'un grand empire du moyen-âge : celui des Songhay. La belle et imposante mosquée de Djingereber est considérée la plus ancienne construction en argile du monde et remonte au 13° siècle. Les palais de Tombouctou sont édifiés en argile et en pierre calcaire, provenant des espaces qui entourent la ville. Le marché correspond au centre de l'habitat urbain. Autour il y a les bâtiments en argile et les ruelles de sable qui gardent vivantes les atmosphères de Tombouctou, encore aujourd'hui le principal « terminus caravanier » du Sahara. La grande fortune économique et la richesse culturelle de Tombouctou sont dues à son rôle clé dans le trafic caravanier qui fournissait le sel du désert aux régions limitrophes. Encore aujourd'hui, pendant l'hiver, de nombreuses caravanes chargées de sel atteignent Tombouctou en provenant des lointaines mines de Taudenni, situées en plein Sahara, aux limites nord du Mali. Nous visiterons, en outre, le quartier où les caravanes arrivent et se réponses ; une appendice du désert dans la vile. Le soir, diner dans une maison traditionnelle de Tombouctou et fête touareg.

Pour chaque étape, sélectionnez votre hébergement en cochant le carré, ceci déterminera le prix du circuit en fin d'itinéraire

MAL 11 AV. SUR LES TRACES DE RENE CAILLE

À partir de 2025 €
 

jour 1 Votre vol Europe - Bamako ( MALI )
 
Haut de page

jour 2 BAMAKO

Arrivée à Bamako et transfert à l’hôtel, journée libre.

 
Haut de page

jour 3 BAMAKO - TOMBOUCTOU

 Vol Bamako-Tombouctou
"Quand on dit “Tombouctou”, c’est comme si on indiquait la limite extrême du monde, mais ce n’est pas vrai. Je suis de Tombouctou et je vous dis qu’on au milieu du monde!” (Ali Farka Touré).
Tombouctou fut fondée par des nomades touaregs pendant le 11ème siècle et devint rapidement la capitale d’un grand empire du moyen-âge : celui des Songhay. La belle et imposante mosquée de Djingereber est considérée la plus ancienne construction en argile du monde et remonte au 13° siècle. Les palais de Tombouctou sont édifiés en argile et en pierre calcaire, provenant des espaces qui entourent la ville. Le marché correspond au centre de l’habitat urbain. Autour il y a les bâtiments en argile et les ruelles de sable qui gardent vivantes les atmosphères de Tombouctou, encore aujourd’hui le principal « terminus caravanier » du Sahara. La grande fortune économique et la richesse culturelle de Tombouctou sont dues à son rôle clé dans le trafic caravanier qui fournissait le sel du désert aux régions limitrophes. Encore aujourd’hui, pendant l’hiver, de nombreuses caravanes chargées de sel atteignent Tombouctou en provenant des lointaines mines de Taudenni, situées en plein Sahara, aux limites nord du Mali. Nous visiterons, en outre, le quartier où les caravanes arrivent et se réponses ; une appendice du désert dans la vile.
Le soir, diner dans une maison traditionnelle de Tombouctou et fête touareg.

Hôtel Azalai ou similaire

 
Haut de page
 

jour 4 TOMBOUCTOU - YOYAROU (220 km, piste et navigation)

Tôt le matin transfert en direction do Nianfounke en 4x4.
Nous aurons les eaux du Niger à gauche, avec ses pâturages et son poisson; à gauche le désert avec espaces infinis. Ce territoire est habité par les Touaregs, toujours à la recherche d’herbe pour leur bétail. Visite de quelques campements, toujours extrêmement accueillants.

«"Le peuple qui habite les bords de la fameuse rivière d'Hioliba (... c'est à dire le Niger) est industrieux ; il ne voyage pas, mais il s'adonne aux travaux de la campagne, et je fus étonné de trouver dans l'intérieur de l'Afrique, l'agriculture à un tel degré d'avancement. Près de la rivière de Saranto, je vis de très beaux champs de riz en épis, et des bergers aux environs gardant des troupeaux de boeufs. Ils avaient des flageolets (des flûtes), desquels ils tiraient des sons harmonieux." (René Caillé)

A Nianfounke, patri d’Ali Farka Touré et de son blues africain, nous commençons notre navigation sur le fleuve Niger, artère qui traverse le Mali sur 1.700 km.
Nous parcourrons la partie la plus intéressante du delta intérieur du Niger. Dans cette région, entre la savane et le désert, le grand cours d’eau se partage en des centaines de branches, lacs et points d’eau en créant le delta intérieur, une énorme “toile d’araignée” qui s’étend sur des centaines de kilomètres. Ce delta, au cœur du continent africain, est habité par une multitude de villages unifiés entre eux par un grand réseau de cours d’eau. Suivre le Niger, qui s’appelle Joliba, signifie parcourir la millénaire artère qui avec ses pleines d’eau a rendu fertile cette région. Ici l’homme, pendant des millénaires, a exprimé plusieurs civilisations, qui ont laissé derrière elles des objets en bronze et terre cuite, jugés parmi les chefs d’œuvre de l’art africain. Nous irons à la découverte de villages peulh, bozo, et songhay, qu’on peut rejoindre seulement en pirogue. Nous admirerons les belles architectures en argile, les mosquées qui suivent les styles des ethnies d’appartenance, les moins distribuées le long des cours d’eau, les petits campements des pécheurs sur les îlots.

Repas à bord

Diner et nuitée Campement de Yovarou.

 
Haut de page

jour 5 YOYAROU - KONA (navigation et 77 km sur route goudronnée)

 Petit déjeuner et suite de la navigation sur le fleuve Niger.
Nous traversons le lac Debo.
Repas à bord
A Konna nous retrouvons ns véhicules et transfert à Mopti; début de la visite de la ville.

Diner et nuitée Hotel Ambedjele or similaire.

 
Haut de page

jour 6 MOPTI - SANGHA (122 km, dont 45 km sur piste)

Petit déjeuner et visite de la ville.
La ville de Mopti, construite sur trois îles, à la jonction du fleuve Niger et du fleuve Bani, est le point de rencontre de différentes cultures. Pécheurs Bozo, agriculteurs Dogon, Bambara et Bella, bergers touareg et peulh animent le marché en face du grand port, en faisant de Mopti le centre commercial le plus important de la région. Il suffit de dire que tous les ans 60.000 tonnes de poisson transitent à travers le port de Mopti, en faisant du Mali le troisième producteur de poisson de l’Afrique Occidentale. Mopti est aussi un important centre de récolte pour les objets d’art de la région et pour une grande variété de petites perles et colliers.

Repas de midi.

L’après midi transfert à Sangha

Diner et nuitée Hotel Campement La Guinna ou sim.

 
Haut de page
 

jour 7 FALAISE DOGON (125 km sur piste)

 Petit déjeuner.
On commence notre exploration de la falaise Dogon.
Excursion à pieds sur la falaise dogon à la découverte de deux villages perchés sur les rochers. Le village de Yougoudougourou est l’un des plus sacrés pour cette ethnie. Les Dogon habitent en maison d’argile marronne à la limite de la paroi rocheuse; juste au-dessus d’eux, dans des grottes, comme dans une image spéculaire, voilà le “village des esprits”, en argile rougeâtre, édifié par les mythiques Telem, avant l’arrivée des Dogon... Nous marcherons parmi les raides ruelles du “village des hommes”. Les maisons encastrées dans les rochers ne sont que des extensions de cavernes. Nous savourerons des instants de vie quotidienne: des femmes occupées à porter de l’eau, des tisserands derrière leur métier, des anciens qui tressent des cordes avec des écorces de baobab. Une profonde crevasse dans le rocher nous amènera le long du sentier principal du “village des esprits”, que nous parcourrons en silence: des tourelles en argile, des anciens greniers, des grottes et nécropoles où seulement les initiés ont accès. Les “villages des esprits” furent habités par les Telem, une ethnie de pygmées mystérieusement disparus il y a quatre siècles.

Repas de midi : piquenique

Nous quitterons la falaise Dogon en assistant à une sortie de masques Dogon.
Les masques Dogon sont rattachés à la célébration des funérailles. Par les masques on invite l’esprit de défunt à quitter le village pour rejoindre le monde des ancêtres. Chaque masque représente un détail de la vie du village. Tout le monde s’y retrouve : hommes, femmes, féticheurs, policiers, bandits, bergers peuls. Mêmes les animaux domestiques et sauvages figurent dans la liste. L’esprit de défunt a donc la possibilité d’un dernier regard de la vie villageoise qui laisse derrière lui.
Les masques dogon sont aussi célèbres pour leur forme cubiste, qui a tant en commun avec l’art moderne.

Diner et nuitée hôtel Cheval Blanc ou sim.

 
Haut de page

jour 8 BANDIAGARA (110 km sur piste)

 Petit déjeuner.
La visite d’une grotte majestueusement peinte avec des desseins aux couleurs cosmogoniques classiques des populations africaines (blanc, rouge et noir) nous permettra d’avoir une explication complète des rites initiatiques, qui se déroulent tous les 4 ans dans cet amphithéâtre naturel.
Une piste oubliée nous emmène à la découverte des villages fortifiés Dogon. Ces villages ont été édifiés dans un style architectural inhabituel ceci pour se défendre des attaques des bandes de guerriers musulmans qui pillaient la région avant l'époque colonial. Un mur unique de 5 mètres de haut entoure ces villages encore habités, vrai nid d'aigles au sommet d'inaccessibles collines rocheuses.

Diner et nuitée hôtel Cheval Blanc ou sim.

 
Haut de page

jour 9 BANDIARAGA - DJENNE (184 km sur route goudronnée)

 Petit déjeuner et Transfer à Djenne.
« Djenné est un des grands marchés du monde musulman. Là se rencontrent les marchands du sel provenant de Teghazza et ceux qui apportent l’or des mines de Bitou. Les deux mines merveilleuses n’ont pas leurs pareilles dans l’univers entier.
Tout le monde trouve grand profit à s’y rendre pour y faire du commerce et on acquiert ainsi des fortunes dont Dieu seul (qu’il soit loué) peut connaître le chiffre.
C’est à cause de cette ville bénie que les caravanes affluent à Tombouctou de tous les points de l’horizon, de l’est, de l’ouest, du sud et du nord. » ( ESS-SA’DI 17e Siècle, TARIKH ES-SOUDAN)
"Le chef a établi des écoles publiques en cette ville, où tous les enfants vont étudier gratis. Les hommes ont aussi des écoles suivant les degrés de leurs connaissances. Les habitants de Jenné sont très industrieux et très intelligents. On trouve dans cette ville, des tailleurs, des forgerons, des maçons, des cordonniers, des porte-faix. Elle expédie beaucoup de marchandises à Tombouctou, on y fait le commerce en gros et en détail ; il y a des marchands, des négociants, des pacotilleurs, et dans toute la contrée, on se sert de monnaie comme moyen d'échange."
René Caillé
Soudan est un nom d’origine arabe qui désigne la vaste bande de savanes, qui court au sud du Sahara de l’Atlantique à la mer rouge. L’architecture soudanaise qualifie l’architecture du Mali et des pays limitrophes (en une époque coloniale le nom du présent état du Mali était Soudan Français).
Les valeurs plastiques et l’harmonie des formes de l’architecture soudanaise ont frappé les Européens dès les premières explorations et en font la plus célèbre des architectures africaines. La petite ville de Djenne, construite sur une île parmi les lagunes du fleuve Bani, est considérée le meilleur exemple de cette architecture. Les maisons à plusieurs étages des familles importantes qui contrôlaient les commerces sahariens, les écoles coraniques, la mosquée centrale qui est aussi le plus grand bâtiment d’argile du monde. Nous rejoindrons Djenne le plus beau jour de la semaine : le vendredi, jour de la grande prière. Chacun portera les habits les plus élégants. Une foule colorée envahira la place de la mosquée. La grande et seule mosquée de la ville sera le point de récolte de milliers de fidèles : un spectacle unique.

Repas de midi au restaurant.
Diner et nuitée Campement Hotel Djenne ou similaire.

 
Haut de page
 

jour 10 DJENNE - SEGOU (339 km sur route goudronnée)

 Petit déjeuner et transfert à Segou.
La ville de Ségou porte en elle la mémoire des grands royaumes du passé et l'une des plus anciennes histoires de l'Afrique de l'Ouest. Jadis capitale du Royaume bambara, fondé en 1852, elle en a hérité de grandes richesses culturelles et possède un charme captivant qui vaut la peine d’être découvert. Terre de culture et de tradition millénaire, Ségou a inspiré de nombreux écrivains et historiens, dont Maryse Condé.
C’est la ville aussi où le premier européen –dans les temps modernes- a rencontré le fleuve Niger. Il s’agit de Mungo Park, dans son voyage en 1795-96. IL raconte dans son journal que sa joie a été tellement intense qu’il s’est agenouillé et –après avoir remercié Dieu- il a bu l’eau sale du fleuve.

Repas de midi au restaurant.
Diner et nuitée Hotel Auberge ou sim.

 
Haut de page

jour 11 SEGOU - BAMAKO (235 km sur route goudronnée) - Votre vol Bamako - Europe

Petit déjeuner et transfert à Bamako.
Visite de la ville et des bâtiments administratifs en beau style Néo Moresque.
En particulier visite de l’intéressant musée, le plus beau d’Afrique Occidentale, riche en objet ethnographique provenant de tout le pays, et du quartier des forgerons, spécialisés en recyclage, preuve ultérieur qu’en nature rien ne se détruit: tout se transforme. Stop au centre artisanal pour les derniers achats.

Quelques chambres en day sue pour les derniers préparatifs avant le départ.
Le soir transfert à l’aéroport et assistance à l’embarquement.

 
Haut de page

Mon devis gratuit et instantané
    • Kalahari expeditions cc
    • Mme Ghislaine BREBION
    • Info / Conseil en FRANCE
      04.94.10.10.00
    •  

    Email
    transafrica.pascal@gmail.com
  • Image Captcha

    Veuillez recopier les 2 caractères de l'image ci-dessus dans ce champs :



*Toutes taxes inclues, selon disponibilité du moment dans les hébergements sélectionnés et nombre de personnes par chambre. Prix indicatif valide pour 2009.

Le prix comprend
- Accueil personnalisé à l'aéroport d'arrivée
- Un guide francophone expérimenté
- un véhicule 4X4 spécialement équipé
- hébergement hôtel : selon votre choix et options, avec petit
déjeuner continental
- Les repas du jour 3 au jour 11
- les frais de dossier
- une assistance logistique Française 24h / 24h par téléphone

**** devis gratuit sans engagement ****

Extrait des conditions générales pour TOUS les circuits :

* prix valides pour 2011 (hors fêtes de fin d'année), prix 2012 svp nous consulter.
* 200 euros / personne, acompte à l'inscription,
* 20% du total 60 jours avant le départ,
* solde 31 jours avant le départ,
* un dossier de paiement par groupe (pas de paiement individuel)
* à payer par virement bancaire ou chèque (pas par carte de crédit)

www.TRANSAFRICA.eu ..... Du Caire au Cap, une équipe à votre service depuis 1983

 
Le prix ne comprend pas


- Le vol Europe - Bamako aller / Retour ( à partir de 545 Euros, taxes inclues, selon vos dates )
- Les frais de visa : 28 € valable 1 mois
- Les boissons et pourboires
- votre assurance privée ( voir Europe assistance )

Tete actualisé le 03 FEV 2011 GHIS

 

Si vous n'arrivez pas à visualiser correctement l'animation, essayez l'une ou les deux solutions suivantes :

1- Assurez-vous que javascript est activé sur votre naviguateur et /ou

2- Mettez à jour votre lecteur Flash en Cliquant ici pour obtenir la dernière version du lecteur Flash gratuit.