road book

Revenir a la carte

Maroc

A 1 Ceuta (enclave espagnole) _ Tanger _ Larache _ Souk-el-Arba-du-Rharb _ Kénitra _ Rabat _ Casablanca _ Safi _ Essaouira _ Agadir _ Aït-Melloul (993 km)

A 1 Ceuta (enclave espagnole) _ Tanger _ Larache _ Souk-el-Arba-du-Rharb _ Kénitra _ Rabat _ Casablanca _ Safi _ Essaouira _ Agadir _ Aït-Melloul (993 km)

Goudron. Autoroute sur les 60 km qui précèdent Casablanca. Forte circulation entre Tanger et Casablanca.

Ceuta _ 10-60 m, 76 000 hab. Enclave espagnole, Ceuta occupe un site pittoresque sur le promontoire du mont Hacho. Si vous entrez au Maroc par Ceuta, faites-y le plein, c'est moins cher !

Hébergement : Camping dans le quartier Benitez. Attention aux voleurs, camping sauvage déconseillé.

Divers :
Compter environ 2h pour les formalités douanières, simples à régler. Vous avez besoin d'une fiche blanche d'entrée, à remplir et à tendre avec le passeport à la fenêtre où normalement beaucoup de monde se tient. Il vous faudra ensuite effectuer les formalités douanières : faire vérifier les papiers du véhicule (carte verte), remplir un formulaire vert pour le véhicule et les objets importants (remorque, bateau, caméra vidéo, etc.), obtenir le tampon de la douane, puis attendre l'inspection du véhicule; après quoi vous pourrez continuer.

Se méfier des jeunes «étudiants» qui vous proposent leurs services pour effectuer ces tâches _ il s'agit souvent de trafiquants de drogue !

(Départ A7).

12 km avant Tanger, passage près du cap Malabata, belle vue sur la ville.

Tanger _ 5-90 m, 604 000 hab. Belle ville, nombreux monuments historiques, plusieurs musées et jardins, beaux souks.

Hébergement : Hôtels modestes dans la médina, de catégorie supérieure sur la plage. Les cinéphiles choisiront l'hôtel Continental (à ne pas confondre avec l'Intercontinental), lieu plein d'histoire, ouvert toute l'année, chambres avec ou sans WC, agréable terrasse sur le port. Plusieurs scènes du film «Un thé au Sahara» ont été tournées dans la chambre 108, la seule possédant un lit à baldaquin. Plusieurs campings, surtout le long de la côte atlantique en direction d'Asilah. 2 restaurants conseillés (nourriture excellente, prix modestes) dans la rue des Postes, où les Tangérois de la médina aiment manger : l'Ahlen au 8, et le Moderne au 21a.

Divers : Les taxis blancs sont réservés pour les courses en dehors de la ville (aéroport, p. ex.); ne pas les prendre en ville, ils sont trop chers.

Dans les environs : 12 km après Tanger, sur la G, route goudronnée pour le cap Spartel, passage de l'Atlantique à la Méditerranée. Beau point de vue. Site archéologique de Cotta et grottes d'Hercule. Camping Robinson Plage à côté des grottes d'Hercule, agréable, ombragé, douche chaude, bien entretenu, avec accès _ de l'autre côté de la route _ au complexe du même nom (bungalows) qui comprend piscine et plage.

Asilah _ 10 m, 30 000 hab. Toutes facilités. Souk le jeudi.

Hébergement : Campings apparemment fermés en hiver, se renseigner toutefois à propos du camping Atlas. En août, les campings sont très fréquentés par les Marocains et complets. Petits hôtels. Motards bienvenus à la pension En-Nasr, près du rond-point central.

Curiosités :
La vieille ville et ses remparts, la porte de la Mer. 4 km avant Larache, site archéologique romain de Lixus.

Larache _ 5-40 m, 70 000 hab. Camping. Souk le mercredi et le dimanche. Ville assez moderne, site agréable. Belles plages au N et à env. 20 km au S.

Arbaoua
_ Petite ville. Camping. Deux routes possibles pour Kénitra : la route principale passe par Souk-el-Arba-du-Rharb, l'autre par la côte.

Kénitra _ 10 m, 400 000 hab. Port important, ville moderne.

Dans les environs : Moulay Bousselham, situé dans une lagune, zone de protection ornithologique et avec une belle plage de sable ; camping ombragé agréable, baignade possible, complet juillet-août.

Mehdiya-Plage _ Belle plage. Camping.

Bouknadel _ 10 km avant Salé, les jardins exotiques de Rabat-Salé, avec leur flore du monde entier, méritent une visite.

Salé _ 17 m, 200 000 hab. Belle ville ancienne, nombreux souks et artisans. Camping Salé à la plage, peu d'ombre, sanitaires assez propres.

Rabat _ 15-60 m, 2,3 mio hab. Capitale du pays, fondée au 8e siècle av. J.-C., c'est une des plus belles et des plus agréables villes du Maroc, avec moins d'importuns qu'à Marrakech ou Fez.

A voir : Nombreux monuments historiques et musées dont la casbah (citadelle) et le mausolée de Mohammed V ; souks et entreprises artisanales aux alentours de la rue du Consul dans la médina (partie musulmane de la ville) ; excursion en bateau à Salé, la vieille ville des pirates.

Hébergement :
Auberge de jeunesse, rue Marassa, sur le boulevard Misr, en face des murailles de la vieille ville. Motards bienvenus à l'hôtel Darna, dans le quartier de Babelalou. Recommandés : Hôtel Central (*), 2, rue Al Basra, simple mais propre ; un peu plus confortable, Velleda (**), 106, av. Allal Ben Abdellah, près de la gare, avec chambres spacieuses ; Terminus (***), 388, av. Mohammed V, propre et agréable, au centre. Selon les informations des gardes royaux, le camping sauvage sur la plage est très dangereux.

Bons restaurants, dont Marineheim-chez Hilde, sur l'av. Mohammed V, et La Guedra, économique, Imm. A sur la place Prince sidi Mohammed Héritier, près du Marché municipal. Le Marché est un bâtiment moderne à deux étages où l'on peut trouver tous les produits frais, fruits de mer, viande, légumes, fruits, mais aussi épices et produits laitiers.

A voir : Le petit zoo et parc à oiseaux près du Marché municipal, la vue sur Agadir depuis la casbah.

Hébergement :
Le camping d'Agadir est complet en juillet-août ainsi qu'en décembre, et plutôt sale. Hôtels recommandés : Petite Suède (**), av. Général Kettani, amical, bon pdj ; Aferni (***), également sur Kettani, piscine. Hôtels bon marché à la gare routière entre Zankat du 29 février et av. Allal ben Abdallah ou dans la rue Yacoub el Mansour.

A partir d'Agadir, paysage de plaine devenant de plus en plus aride et désertique.

Aït-Melloul _ 17 m. Site du nouvel aéroport d'Agadir. Carburant, ravitaillement, hôtel. (Départ A2 ; arrivée A20 et A27).

A 2 Aït-Melloul _ Tiznit _ Goulimime _ Tan-Tan _ Daora _ Laayoun (637 km)

A 2 Aït-Melloul _ Tiznit _ Goulimime _ Tan-Tan _ Daora _ Laayoun (637 km)

Goudron.

Aït-Melloul _ Voir A1 (Arrivée A1, A20 et A27).

Deux routes possibles pour Tiznit : la route principale ou l'autre (goudron, plusieurs gués pas toujours aménagés, beau paysage), montagneuse, par Tafraoute.

Route de la montagne : Tafraoute
_ 7 000 hab. Toutes facilités.

Hébergement : Hôtels Tanger et Redduane, simples mais propres ; Hôtel les Amandiers, prix surfaits, peu confortable ; camping peu ombragé, sanitaires simples.

Belles excursions à partir de cette localité, située dans un site de granit rose dont le fond est une palmeraie. En particulier les falaises peintes par le Belge Jean Vérame près du hameau Aguard Oudad.

Route de la côte : bifurcation vers la mer après Sidi-Rabat
_ Bifurcation à Had bel Faa, puis Aït Belfa _ panneau indicateur Massa, tourner à D 8 km après Tassila, puis à nouveau à D après Sidi Rabat. Goudron, puis piste (A). Belle plage recommandée. Carburant, ravitaillement. Camping avec restaurant (alcool) et chambres. Ce camping est situé à l'entrée d'une réserve naturelle du WWF (même bifurcation, puis direction Massa) ; milliers d'oiseaux migrateurs en hiver.

Tiznit
_ 224 m, 15 000 hab. Toutes facilités.

Camping près du centre ville, sur une grande place entourée de murs et utilisée aussi pour des spectacles, toilettes sales ; autre camping à l'entrée de la ville. Hôtels conseillés : de Tiznit, r. Bir Inzaran (croisée direction Goulimime), belles chambres, piscine ; de Paris (vis-à-vis à la croisée), meilleur marché.

Curiosité : Le souk des bijoutiers.

De Tiznit à Goulimime, deux routes possibles : la principale passe par Bou-Izakarn (carburant, ravitaillement ; arrivée A28). L'autre (goudron parfois en mauvais état), qui rejoint le littoral et passe par Sidi-Ifni (autrefois enclave espagnole, d'où l'on peut se rendre à Plage Blanche, bel endroit, par une piste G/H d'environ 60 km), est montagneuse, mais passe près de belles plages.

Goulimime (Guelmim) _ 45 000 hab. Toutes facilités. Heureuse conséquence de l'intense trafic militaire, le diesel est ici env. 40% meilleur marché que plus au N.

Curiosité : Le marché aux chameaux, samedi et dimanche, où il y des centaines d'animaux et... de touristes (on y vient par cars entiers d'Agadir !) ; pour éviter la foule, y aller dès le lever du soleil.

Hébergement : Hôtel Salam, simple.

Dans les environs : excursion d'env. 38 km à la Plage Blanche, d'abord goudron, puis piste.

Au pittoresque Fort Bou Jerif, (40 km, piste praticable par camping-cars) se trouve le camping (****) hors pair des Français Evy et Guy Dreumont. Bar, restaurant (nourriture excellente), et les meilleurs sanitaires de tous les campings marocains ! Baignade possible dans l'oued, pêche en bord de mer ou dans le Foum Assaka, lagune d'eau douce située à 13 km ; promenades en chameaux, tours en 4x4, safaris photo durant les migrations d'oiseaux. Tentes nomades pour non-campeurs. De là il est également possible de se rendre à la Plage Blanche (35 km) ou à d'autres situées à qelques km.

Dès Goulimine, contrôles militaires à l'entrée et à la sortie des localités.

Tan-Tan
_ Petite ville. Toutes facilités. Plusieurs hôtels. Atelier de mécanique. Marché municipal, produits chers. Carburant. (Départ A3)

Tan-Tan Plage _ Localité en plein développement. Hôtel. Deux cafés. Camping, mais ouvert seulement en été. Possibilité de passer la nuit à proximité de la gendarmerie, sur une petite place non équipée. Carburant.

Tarfaya _ Village. Ravitaillement (épiceries). Petits restaurants. Pas de carburant.

Dans tout l'ex-Sahara espagnol, les produits sont exemptés de TVA ; carburant moins cher que dans le reste du pays.

Daora _ Village. Eau.

Laayoun _ Ville, nombreux bâtiments neufs. Toutes facilités. Carburant détaxé. Hôpital.

Hébergement :
Hôtels Massina et Nagjir, deux 5 étoiles qui appartiennent au Club Méditerranée ; hôtel Atlas, simple, près de l'Office du tourisme. Camping Laayoun plage signalisé, peu d'ombre.

Route entre la ville et le port très ensablée et dangereuse la nuit à cause du trafic. (Départ A4, A5 et A6)

Poursuite du voyage vers la Mauritanie par Dakhla seulement sur autorisation du Ministère de la Défense à Rabat ou des autorités militaires à Laayoun.

A3

A3

A4 Laayoun _ Dakhla _ Frontière mauritanienne _ Nouâdhibou (1014 km)

A4 Laayoun _ Dakhla _ Frontière mauritanienne _ Nouâdhibou (1014 km)

Piste A/D/G/I ; nouvelle route goudronnée jusqu'à Boujdour, bonne jusqu'à la frontière, puis mauvaise piste jusqu'à Nouâdhibou. La route au S de Dakhla alterne restes de route goudronnée et mauvaise piste, il faut être bien équipé. Entre Bir Guendouz et Nouâdhibou, danger d'ensablement.

Laayoun _ Voir A2. (Arrivée A2 ; départ A5 et A6)

Boujdour _ Village. Ravitaillement. Eau. Carburant. Quelques petits restaurants. Poste de police.

17 km après Boujdour, possibilité de revenir vers la falaise côtière par une piste ; camping possible sur la plage, où se trouvent deux bateaux échoués. Attention aux nombreuses raies cachées dans le sable en eau basse.

Dakhla _ 4 000 hab. Ville essentiellement militaire. Toutes facilités. Demander les différentes autorisations (voir ci-dessus).

Hébergement
: Hôtel Doums et Wahda, simples. Camping env. 20 km au N sur une plage dans une baie. Bon restaurant chez Juan. Aéroport (vols pour Laayoun). Contrôles policier et militaire avant d'entrer dans la ville.

Convoi jusqu'à la frontière marocaine. Les passeports sont gardés par un gendarme, qui accompagne le convoi.

Km 33 _ Embranchement pour El Argoub, poste militaire.

Km 140 _ Route près de la mer.

Km 176 _ Id.

Km 276 _ Id.

Km 334 _ Rempart, caserne marocaine, fin de la route goudronnée. A partir d'ici, accompagnement par les «Demi-lune Rouge» jusqu'au début de la bande minée. D'abord 4 km de piste rocheuse avec des endroits sablonneux, puis restes d'une route goudronnée _ attention : terrain miné !!! Après 10 km, poste de contrôle. Passage de la zone minée sur une piste étroite et sablonneuse. Bien marqué par des pierres, mais danger de mort en quittant la piste. Danger d'ensablement pour les voitures non-4x4.

Bir Guendouz
_ Talus de terre et poste frontière mauritanien, à 55 km de Nouâdhibou. Aucun soucis pour passer la frontière !!!! Douane bien organisée côté MAROC,  case en bois côté MAURITANIE, bien organisée des deux côtés.

Les soldats sont gentils dans l'ensemble, mais l'attente pour entrer en Mauritanie peut être longue (j2 - 3 heures.... 2 - 3 jours il y a quelques années !!!!). Le carnet de passage en douane facilite le passage, carte grise originale obligatoire (au nom du voyageur !!!, pas au nom du voisin ou d'une société !!)

ouâdhibou et passage de la FRONTIERE : _ 60 000 hab. Port minéralier et de pêche. Ville créée à l'occasion des premières liaisons de l'aéropostale. Son aéroport accueillit Mermoz et Saint-Exupéry. Toutes facilités. Hôtel de la compagnie minière Cominor. Bon restaurant dans l'arrière ville, à l'opposé du port, chez Christine (Mama Ekoué), bon accueil, pas cher. Hôpital Culpéa. Prendre les visas d'entrée à la police, après les formalités de douane (déclaration de devises, carnet, inscription de la voiture dans le passeport) au port. Pour le chemin vers le S, l'autorisation de la police est indispensable. 

Curiosité : La plage des phoques, sur la côte atlantique de la presqu'île. (Arrivée F3)

A5 Laayoun _ Bou Kra _ Galtat Zemmour _ Frontière mauritanienne _ Bîr Mogreïn (350 km)

A5 Laayoun _ Bou Kra _ Galtat Zemmour _ Frontière mauritanienne _ Bîr Mogreïn (350 km)

Goudron jusqu'à Bou Kra et de Guelta Zemmour jusqu'à la frontière mauritanienne ; entre deux, piste de sable ou de gravier (B/H/I), mal marquée ; traversée de quelques oueds.

Attention ! Trajet actuellement interdit à partir de Bou Kra.

Laayoun _ Voir A2. (Arrivée A2 ; départ A4, A5 et A6)

Bou Kra _ Ravitaillement précaire (quelques petites épiceries). Pas de carburant. Important centre d'extraction de phosphate.

30 km avant Galtat Zemmour, grande dune qui rend très difficile la reconnaissance de la piste. Terrain montagneux.

Galtat Zemmour _ Voir A3. (Arrivée A3)

Route montagneuse, puis de plaine après Galtat Zemmour. Danger d'égarement ; nombreuses pistes desservant des camps de nomades qui partent de la piste principale. Zone militaire interdite près du rempart électronique anti-Polisario élevé par les militaires marocains. Peines de prisons prévues pour les voyageurs sans autorisation, outre le danger de mines.

Poste frontière inoccupé entre le Maroc et la Mauritanie.

Bîr Mogreïn _ Petite épicerie. Carburant très cher. Ni restaurant ni possibilité d'hébergement. Formalités douanières et policières mauritaniennes. Attention aux «faux guides» ! (Arrivée F1 ; départ F2)

A6 Laayoun _ Smara _ Hausa _ Al Mahbas _ Frontière algérienne _ Tindouf (707 km)

A6 Laayoun _ Smara _ Hausa _ Al Mahbas _ Frontière algérienne _ Tindouf (707 km)

De Laayoun à Smara : goudron, quelques gués, haute garde au sol nécessaire après les pluies. De Smara à Tindouf : Piste (A/B/H/I). Contrôles militaires.

Attention ! trajet actuellement interdit à partir de Smara.

Laayoun _ Voir A2. (Arrivée A2, départ A4 et A5)

Attention aux virages, dangereux, sur les 40 km avant Smara !

Smara _ Voir A3. (Sur A3)

Tindouf _ 433 m. Petite ville. Ravitaillement. Eau. Carburant. Hôtel El Mouggar. Formalités algériennes. (Arrivée B9 ; départ F1)

A8

A8

A7

A7

A9

A9

A10

A10

A11

A11

A12 Fès _ Taza _ Oujda _ Frontière algérienne (366 km)

A12 Fès _ Taza _ Oujda _ Frontière algérienne (366 km)

Goudron. Liaison habituelle, rapide, entre le Maroc et l'Algérie.

Fès _ Voir A11. (Arrivée A11 ; départ A13 et A17)

Sidi-Abdallah-des-Rhiata _ Village. Carburant. Possibilité d'excursion, par la route goudronnée S311, dans le massif du Tazzeka (Parc National). Belles forêts de chênes-lièges. Quelques km après le village de Bab-Bou-Idir, sur la G, entrée signalée de la grotte de Frouato, le plus grand gouffre d'Afrique du Nord, en entonnoir devenant un labyrinthe étroit. La première partie est aménagée avec des escaliers, ensuite il faut s'assurer les services d'un guide (M. Mustapha Goudeli, frère du gardien, est recommandé). On peut explorer la grotte durant des heures et buter sur des stalagmites et des lacs souterrains ; lampe de poche, vieux habits et bonnes chaussures indispensables.

On peut rejoindre Taza par cette route S311 (environ 80 km à partir de Sidi-Abdallah-des-Rhiata).

Taza _ 550 m, 70 000 hab. L'ancienne ville, construite au 12e siècle, domine la ville moderne. Toutes facilités, agence Land Rover. nombreux garages

Hébergement : Hôtels Dauphiné, avec camping et piscine ; de la Poste, propre, motards bienvenus.

A voir : Le souk berbère lundi et jeudi ; les remparts, la porte du Vent, la médina et les souks.

Taourit _ Village. Carburant.

Oujda et frontière algérienne _ Voir A8. (Arrivée A8 et B4 ; départ A9) la frontière est fermée

A13 Fès _ Sefrou _ Midelt _ Er-Rachidia (364 km)

A13 Fès _ Sefrou _ Midelt _ Er-Rachidia (364 km)

Goudron. Fermeture possible, à cause de la neige, des cols du Moyen Atlas, de novembre à avril.

Fès _ Voir A11. (Arrivée A11 ; départ A12 et A17)

Midelt _ 60 000 hab. Toutes facilités. Dernière localité avant les régions berbères. Atelier de tissage tenu par des sœurs.

Entre Midelt et Er-Rachidia, on franchit trois cols (Tizi-Aekhnanes, à 1769 m ; Tizi-n'-Talrhemt, à 1907 m ; et un col sans nom, peu avant d'atteindre les gorges du Ziz, à 1369 m) et on passe plusieurs gués aménagés. Route pittoresque.

100 km après Midelt, la route pénètre dans les belles gorges du Ziz et traverse le «Tunnel des légionnaires», percé sans explosif dans le granit par 800 légionnaires, entre octobre 1927 et mai 1928.

Er-Rachidia (anc. Ksar-es-Souk) _ 30 000 hab. Toutes facilités, mais pas de camping. Hôtel PLM - Rissani, bon. Bon restaurant Renaissance. Camping à Meski, voir A14. (Départ A14, A15, et A18)

A14 Er-Rachidia _ Bouarfa (287 km)

A14 Er-Rachidia _ Bouarfa (287 km)

Goudron en bon état.

Er-Rachidia _ Voir A13. (Arrivée A13 ; départ A15 et A18)

A 16 km au S direction Erfoud, à l'écart de la route : la Source bleue de Meski, transformée en piscine par les légionnaires dans les années trente, joliment située entre des jardins d'oasis. Bon camping sous les palmiers, bons repas (brochettes et salades), mais à éviter le week-end, vu la foule qui s'y presse.

Boudenib _ Village. Station-service, ravitaillement. Hôtel modeste.

Bouânane _ Village. Ravitaillement. Pas de carburant. Cafés.

Aïn-Ech-Chair _ Village. Pas de ressources.

Mengoub _ Puits et carrefour. Pistes dangereuses, en mauvais état et minées, pour Figuig et Béchar (Algérie).

Bouarfa _ Voir A9. (Arrivée A9 ; départ A10)

A15 Er-Rachidia _ Erfoud _ Rissani (101 km)

A15 Er-Rachidia _ Erfoud _ Rissani (101 km)

Goudron.

Er-Rachidia _ Voir A13. (Arrivée A13 ; départ A14 et A18)

La route suit l'oued Ziz, lit de verdure dans un paysage semi-désertique.

Km 16 _ Source bleue de Meski (voir A14).

Erfoud _ 15 000 hab., la plus grande oasis de la région du Tafilalet. Toutes facilités.

Hébergement : camping simple, gardien serviable. Hôtels recommandés : Tafilalt (***), av. Moulay Ismaïl ; des Palmiers, av. Mohammed V.

Dans les environs
: Au S d'Erfoud en direction de Merzouga se trouve un récif de corail vieux d'un million d'années, dont des fossiles détachés sont en vente partout ; 17 km de goudron, puis bonne piste ; km 6, Kasbah Derkaoua, bonne auberge, à une heure de piste de Merzouga (voir A16) et à 20 km de Rissani. En suivant les poteaux téléphoniques en direction de Merzouga-Taouz, excursion à l'Erg Chebbi, les plus grosses dunes de sable du Maroc (voir A16). Piste parfois sablonneuse, mais aussi possible sans 4x4 (prudence).

Rissani
_ Palmeraie. Beau marché le dimanche. Enfants et guides réputés envahissants. Hébergement à l'Hôtel El Filalia, bon marché et agréable, ou au Sjilmassa, propre et rénové.

A voir : Le grand arceau de Moulay Ismaïl (18e s.), mausolée de Moulay Ali Cherif (extérieur seulement). Circuit touristique de la palmeraie du Tafilalet (20 km) : à la sortie de la localité, prendre la piste qui part sur la G ; terrain argileux tassé, moto ou véhicule de tourisme avec bonne garde au sol. (Départ A16 et A21

A16 Rissani _ Merzouga _ Taouz (59 km)

A16 Rissani _ Merzouga _ Taouz (59 km)

Piste (A/G). Risque d'ensablement lors de la traversées d'oueds.

Rissani - Voir A15. (Arrivée A15 ; départ A21)

Quitter Rissani en direction E (goudron) et suivre l'écriteau Haroum jusqu'à une croisée, puis prendre à D la piste (tôle ondulée), direction SE (écriteau rendu illisible par des jeunes désireux de proposer leurs services de guide) jusqu'à la fin de l'oasis.

Km 5 _ Étant passé devant le café-restaurant-camping Le Trésor (terrain plat sans arbres, puits au milieu d'une zone désertique) et avoir longé l'Erg Chebbi visible à l'horizon, km 18 la piste devient plus large (tôle ondulée) ; km 19 bifurcation, écriteau vers l'auberge Erg Chebbi (continuer tout droit). Km 30, on atteint la ligne téléphonique venant d'Erfoud qui rejoint 1 km plus loin la piste d'Erfoud.

Merzouga _ Km 37 env. Village. Hôtel (à 1 km de la localité), et auberges simples. Café-restaurant de Amis, possibilité de dormir sur le toit en terrasse. Camping en projet. Endroit et gens charmants. A quelques km au S du village, beaux emplacements, au pied des dunes, pour bivouaquer. Possibilité de skier sur ces dunes.

Curiosité : Le lac de Sri (Dayet Sri), à 3 km vers l'O, peuplé lors des grandes pluies d'une importante colonie de flamants roses.

Quitter Merzouga en prenant la piste qui part sur la G, peu avant l'hôtel. Elle traverse plusieurs lacs asséchés et des zones de sables mouvants (prudence !).

Taouz _ Garnison militaire. Contrôle des papiers.

Piste Taouz-Ouzina-Remlia-Agoult-Tagounite ouverte ; demander à Taouz les trois autorisations nécessaires (police, gendarmerie royale et armée), à obtenir sans difficultés ; mais problèmes avec les Algériens dont la frontière est proche.

Curiosités : Les mines de manganèse et les gravures rupestres (prendre un guide).

A17 Fès _ Azrou _ Aïn-Leuh _ Sources de l'Oum-er-Rbia _ Khenifra _ Arhbala _ Imilchil _ Agoudal _ Tamtattouchte _ Gorges du Todra _ Tinerhir (439 km)

A17 Fès _ Azrou _ Aïn-Leuh _ Sources de l'Oum-er-Rbia _ Khenifra _ Arhbala _ Imilchil _ Agoudal _ Tamtattouchte _ Gorges du Todra _ Tinerhir (439 km)

Goudron, puis piste (A/H/I). En raison des fortes dénivellations après Arhbala, la piste est plus facile en sens inverse, principalement après la pluie et au printemps après la fonte des neiges.

Fès _ Voir A11. (Arrivée A11 ; départ A12 et A13)

Ifrane _ 1650 m. Importante station de sports d'hiver, et source de fraîcheur en été (résidence estivale du roi). Toutes facilités. Nombreux hôtels, auberge de jeunesse, camping. Nombreux contrôles, lorsque le roi est en séjour.

Azrou
_ 1200 m, 26 000 hab. Toutes facilités. Souk le mardi. Intéressante coopérative artisanale (beaux tapis).

D'Azrou à Khenifra, deux routes possibles : la route principale (P24) fait 112 km ; lui préférer une petite route goudronnée (S303, puis 3211 et 3485), que l'on prend env. 15 km après Azrou et qui traverse les forêts de cèdres du Moyen Atlas.

Aïn-Leuh _ Gros village. Carburant. Grand marché le lundi et le jeudi.

Sources de l'Oum-er-Rbia _ Magnifique site naturel. Quelques 40 sources, parfois salées, jaillissent d'une falaise calcaire pour former le fleuve le plus important du pays. Baignades et pêche à la truite.

Aguelmane Azigza _ Joli lac de montagne entouré de forêts de cèdres, situé à quelques km de la route, à mi-distance entre les sources de l'Oum-er-Rbia et Khenifra. Camping et baignades possibles... en compagnie de nombreux singes en fin de journée !

Dans les environs :
D'autres lacs dans les forêts de cèdres, belle région pour la marche à pied

Khenifra _ 830 m, 40 000 hab. Toutes facilités. Hôtel Es-Saada, au centre, modeste ; en face, station Shell, garage pour motos. Construite en terre rouge, la ville constitue un ensemble pittoresque. Nombreux jardins.

Curiosités : Le vieux pont du 17e siècle et la belle casbah. (Départ A18)

Quitter Khenifra en prenant la route de Marrakech (P24).

Variante 1 : Après 17 km, bifurquer sur la G, en direction de Boumia (routes 3409, puis 3416 et P33). Une vingtaine de km plus loin, prendre à D une piste en mauvais état qui longe un petit lac (à 1,5 km après ce carrefour) et se dirige vers le S sur une quinzaine de km. Ensuite, goudron jusqu'au carrefour situé 17 km après le village d'Arhbala. Prendre alors à G, en direction de Cherket.

Variante 2 : De la route vers Marrakech, bifurquer après 78 km en direction d'El Ksiba, que l'on atteint 7 km plus loin.

El Ksiba _ Lieu de détente dans une belle région verdoyante. Bonnes possibilités de ravitaillement.

Hébergement : Camping simple près du fleuve ; Hôtel Henri VI près de la Gendarmerie royale et de la poste, belle terrasse sur le toit, bons repas.

Depuis El Ksiba, 58 km jusqu'à l'embranchement de la piste vers Cherket. Ensuite voir variante 1.

Cherket _ 1600 m. Village. Pas de ressources. Excursion possible au village berbère d'Aouchgal, dans un site très pittoresque. Se renseigner à Cherket sur la route à suivre ; 4x4 indispensable.

La piste continue ensuite à s'élever. Elle est en mauvais état et suit parfois le lit de la rivière, mais elle reste partout facile à reconnaître. Hormis quelques rares buissons et petits arbres au bord de la rivière, la région est très aride. Piste pratiquement impraticable en hiver en raison des chutes de pluie et de neige. Après l'oasis de Tassennt, la piste monte vers le haut plateau des lacs. Le premier lac, le plus propice au camping et aux baignades, est celui de Tislit. Une piste en longe la rive N pour atteindre, 12 km plus loin, le lac d'Iseli. Une légende berbère décrit les deux lacs comme fiancé et fiancée. Ouverture d'un petit hôtel/camping au bord du lac de Tislit fin septembre 1994.

Cherket-Imilchil : Bonne piste, 4x4 indispensable ou 2CV (plus légère) pour les passages des grosses gouilles (eau jusqu'aux genoux) et fonds de boue ; limite en septembre.

Imilchil _ Beau village-casbah. Zone d'habitat des Berbères Aït Haddidouh avec leurs costumes pittoresques. Contrôle de police. Hôtels Haut Atlas et Izlan.

A voir : Chaque année, fin septembre, grand marché aux moutons, connu sous le nom de «marché aux mariages d'Imilchil», auquel participent des dizaines de milliers de nomades ; c'est aussi l'occasion pour les jeunes filles (par l'entremise de leurs parents !) et les femmes divorcées de trouver un mari. Les mariages sont conclus immédiatement par le juge local !

Variante 3 : Par la P21 (96 km), on gagne le col du Zad et Zeïda ; puis, par la P33 (18 km), le village de Boumia (carburant, ravitaillement, atelier de réparations). Par une route récemment goudronnée, on atteint ensuite Tounfite (36 km), et par une piste Agoudim (61 km) ; jolies bourgades de cultivateurs, habitants accueillants. Enfin, une piste moins bien marquée rejoint, en longeant quelques oueds, par Anemzi et Anefgou, le village d'Imilchil (70 km).

Après Imilchil, une bonne piste continue vers le S. Elle est toutefois impraticable en hiver, car coupée par de nombreuses rivières. En été, les différentes vallées qu'elle traverse sont verdoyantes, et les casbahs se distinguent à peine des monta

gnes environnantes. Les maisons sont construites en terre séchée et les habitants sont très accueillants.

6 km après Imilchil, après un pont, la piste qui part sur la G conduit à Midelt ; prendre à D. 10 km plus loin, nouvelle bifurcation ; sur la G, une mauvaise piste conduit à Rich ; continuer tout droit.

Agoudal _ Grand village-casbah qui mérite d'être vu.

Sur la D, une piste conduit aux gorges du Dadès ; prendre à G.

Tamtattouchte _ Village. Carburant cher. Contrôle militaire. Deux campings simples.

On pénètre ensuite dans la haute vallée du Todra, sec en été. Une source jaillit en son point le plus étroit (30 m de large, entre des falaises hautes de 300 m). Là se trouvent deux hôtels propres : Yasmina et des Roches (avec restaurant) ; camping tranquille et gratuit sur la D de la piste, à environ 300 m avant l'hôtel ; camping payant près de l'hôtel. Le camping sauvage est également possible dans les gorges, un endroit à laisser propre ; à éviter lorsque la pluie menace.

On retrouve le goudron dès l'endroit où les gorges s'élargissent. Plusieurs hôtels et campings. Recommandé, à une dizaine de km avant Tinerhir, le camping Atlas, sous les palmiers, personnel accueillant ; Hôtel des Gorges, bonne cuisine, douches, WC, possibilité de dormir sur la terrasse.

Effectuer si possible la fin de ce trajet en fin d'après-midi, car le spectacle du soleil couchant sur les palmeraies de la basse vallée du Todra est inoubliable.

Tinerhir _ 1342 m, 5 000 hab. Toutes facilités. Magnifique palmeraie qui s'étend jusqu'aux gorges du Todra ; visite fortement conseillée ; beau camping. (Départ A19 ; arrivée A18)

A18 Khenifra _ Beni Mellal _ lac artificiel de Bin-el-Ouidane _ cascades d'Ouzoud _ Marrakech (426 ou 446 km)

A18 Khenifra _ Beni Mellal _ lac artificiel de Bin-el-Ouidane _ cascades d'Ouzoud _ Marrakech (426 ou 446 km)

Goudron. Beau paysage, cultures fruitières, passage du Moyen au Haut Atlas.

Khenifra _ voir A 17

Km 78 _ bifurcation à G vers El Ksiba et Imilchil (voir A 17 _ variante 2), continuer tout droit.

Kasba-Tadla _ 25 000 hab., située sur le fleuve Oum-R'Bia.

A voir : La casbah ocre et la mosquée bâtie par Moulay Ismaïl en 1677, et qui a donné son nom à la ville.

Beni-Mellal _ 625 m, capitale de province, 300 000 hab. Important centre agricole (fruits) et point de départ de trekkings dans le Moyen et le Haut Atlas

Hébergement : Hôtels Ouzoud et Chems (****), rte de Marrakech. Plus simples : Gharnata, bd Mohammed V ; de Paris, nouvelle médina ; du Vieux-Moulin, rte de Kasba-Tadla.

A 12 km de Beni-Mellal, bifurcation à G sur la route du lac artificiel de Bin-el-Ouidane et Azilal (écriteau Ouaizarth).

24 km plus loin, obliquer à G et continuer tout droit sur 2 km.

Ouaizarth _ Village sur la rive E du lac, vue superbe sur le lac. Possibilité de pousser jusqu'à la Cathédrale des rochers (piste moyenne, env. 40 km), dans un paysage montagneux de rêve.

Des pistes mènent vers une presqu'île où se trouve un beau camping.

38 km après la bifurcation sur la route de Marrakech, on atteint la petite localité de Bin-el-Ouidane. A 2 km en direction d'Afourer, le petit Hôtel du Lac, bien situé, propre ; camping (sur le fleuve, baignade interdite).

A 27 km de là,

Azilal _ Petite ville proprette de province. Toutes facilités.

Hébergement convenable à l'hôtel-restaurant Tanout (**), à l'entrée du village.

Point de départ de trekking ; possibilité de réservation à l'agence de voyages Rourki, sur la route d'Ouzoud.

A 22 km d'Azilal, embranchement à D vers les

Cascades d'Ouzoud _ L'un des plus beaux sites naturels du Maroc subit en juillet et août un afflux de campeurs et de voyageurs, qui risque de gâcher votre plaisir : tentes sur tous les talus, ordures, sanitaires indescriptibles... L'eau, autrefois claire, dans les bassins sous les cascades est brune en été. A visiter au printemps, donc.

Hébergement : Hôtel Petit, modeste ; plusieurs campings.

Dans les environs : Belles marches dans les gorges d'Abid, sur les bords de la rivière d'en face. Dans les forêts avoisinantes, on trouve encore des macaques.

Retour à la route (17 km) vers Marrakech par Demnate.

Tannant _ Village. Station-service.

Demnate _ Village, beau marché le samedi.

Dans les environs : Le pont naturel Im n'Ifri, creusé par l'oued Lakhdar. Promenade et observation des oiseaux nichant sous le pont. Depuis Im n'Ifri, il est possible d'aller observer des traces de dinosaures : traverser le pont et poursuivre 7 km au-delà ; à G sur une colline juste avant deux petits villages, on trouve plusieurs empreintes sur des dalles de glaise rouge-brun pétrifiée.

Marrakech _ Voir A20.

A19 Er-Rachidia _ Tinerhir _ Boulmane-du-Dadès _ Ouarzazate (306 km)

A19 Er-Rachidia _ Tinerhir _ Boulmane-du-Dadès _ Ouarzazate (306 km)

Goudron. Traversée d'une plaine semi-désertique ; montagnes éloignées jusqu'à Tinerhir, puis vallée d'oasis bordée de montagnes. Cet itinéraire, connu sous le nom de «route des casbahs» en raison du nombre élevé de celles-ci, est l'un des plus populaires du Maroc. Il est parsemé de nombreux bâtiments fortifiés en torchis.

Er-Rachidia _ Voir A13. (Arrivée A13 ; départ A14, A15 et A18)

Tinerhir _ Voir A17. (Arrivée A17)

Boulmane-du-Dadès _ 1586 m. Gros bourg. Carburant, ravitaillement.

Hébergement : Hôtel-restaurant Salam, bon accueil, cuisine locale.

Point de départ pour une excursion aux gorges du Dadès (20 km de goudron, puis mauvaise piste) ; en quittant les gorges à Msemir, on peut rejoindre, par une piste (A/H) dans un paysage grandiose de canyons, les gorges du Todra à Tamtattouche, ou plus loin au N à Imilchil (voir A17). Point de départ aussi pour une excursion dans le massif de l'Irhil M'Goun (4068 m), situé au N-O de la localité ; belles promenades en voiture, à pied ou à skis (de décembre à mai).

A environ 15 km avant Ouarzazate, possibilité de se baigner au «Site touristique du lac du barrage Mansour Eddahbi» (panneau) ; en été, la température de l'eau dépasse 30° !

Ouarzazate _ 1160 m, 20 000 hab. Toutes facilités. Bon camping, dont la qualité change lorsqu'il est pris d'assaut. Bains à proximité.

Hébergement : Recommandé, l'Hôtel La Gazelle, sur le bd Mohammed V, piscine, cour intérieure gardée ; meilleur marché, simple mais propre, l'Es Salam, dans le centre, près de la poste.

Divers : Bon ravitaillement au supermarché du bd Mohammed V (aussi alcool). «Chez Dimitri», bon restaurant, bd Mohammed V ; gentil café en face de la casbah Taourirt ; «3 mars», bon café-glacier sur la place du même nom, au centre. Location de vélos sur la même place.

Curiosités : La casbah de Taourirt, à G avant d'arriver en ville ; celle, délabrée, en torchis près du lac ; le village qui s'étend à ses pieds (coopérative artisanale), où l'on vend des tapis berbères et où sont exposés des tapis anciens ; la casbah de Tiffoultoute, à G en quittant la ville en direction de Marrakech. (Départ A20, A22 et A24).

A20 Ouarzazate _ Marrakech _ Aït-Melloul (env. 480 km)

A20 Ouarzazate _ Marrakech _ Aït-Melloul (env. 480 km)

Goudron. Quelques gués. Fermeture possible, à cause de la neige (déc.-avr.).

Ouarzazate - Voir A19. (Arrivée A19 ; départ A22 et A24)

Peu après Ouarzazate, sur la G, la casbah de Tiffoultoute ; puis, plus loin, sur la D, à quelques km de la route, le fort (ksar), très spectaculaire, d'Aït-Benhaddou, qui s'élève au-dessus de la rivière Assif Ounila et est désormais placé sous la protection de l'UNESCO. C'est ce décor qu'Orson Welles a utilisé pour son film «Sodome et Gomorrhe», à l'instar d'autres réalisateurs.

Variante Aït Benhaddou _ Telouet _ Tizi-n-Tichka (env. 71 km)

Piste (A/G), plusieurs gués profonds, goudron dès Telouet (km 39). Paysages magnifiques le long de la vallée d'Assid-Ounila, superbes casbahs collées aux parois. La route rejoint celle de Marrakech 4 km avant le col de Tizi-n-Tichka.

Km 26 _ La P32 continue en direction de Tazenakht et Aït-Melloul (voir A24 et A27). Itinéraire conseillé en hiver.

A partir d'Amerzgane, on aborde tranquillement l'impressionnant massif du Tizi-n-Tichka (2260 m) ; col fermé en hiver. Attention aux faux minéraux qu'on essaie de vous vendre dans les nombreux stands situés au bord de la route !

Iminni (ou Agouim) _ Village. Route, puis piste (A) qui mènent au pied du Jebel Toubkal (4167 m), le plus haut sommet du Maghreb. Ascension possible, mais le véritable point de départ pour l'ascension du Toubkal est à vrai dire Imlil, près d'Asni (voir plus loin sous ce nom).

Km 51 à partir d'Amerzgane (peu avant le col), sur la D, route goudronnée étroite pour Anemiter (21 km) qui traverse une magnifique région où se trouvent de belles casbahs (voir variante ci-dessus). Visiter celle de Telouet, qui contrôlait autrefois le col du même nom, ancien passage de la route caravanière Marrakech-Ouarzazate, et qui était aux mains du glaoui (pacha) de Marrakech.

Marrakech - 453 m, 755 200 hab. Entourée de palmeraies, l'une des plus belles villes du Maghreb, fondée au 11e siècle.

Hébergement :    RIAD ZANZIBAR, au coeur de la Médina, entre le Palais Bayia et La Place Djema et Fna... juste à côté du Musée Dar Si Saïd. www.riad- zanzibar.com , prix à partir de 50 E / chambre avec petit déjeuner continental... Très bien !!

Curiosités : Belle vue sur la ville de la terrasse du Café de France, situé au S de la place Djemaa el-Fna (photographie autorisée seulement si commande). Les jardins de Menara et Agdal ; les souks et les nombreux monuments historiques comme les tombeaux des Sa'adiens, le palais el-Badi, le palais de la Bahia, le Musée des Arts populaires. Festival folklorique international chaque année, fin mai ou début juin au palais el-Badi. Compter au moins deux jours pour tout visiter, et engager un guide officiel auprès d'un grand hôtel ou de l'office du tourisme.

De Marrakech à Aït-Melloul, deux routes possibles :

Variante 1 : Par le Tizi-n-Test (col, 2092 m), fermé en hiver. Magnifiques paysages de montagne très colorés.

Asni _ Village de montagne, station appréciée des Marocains. Dernière station-service pour 130 km.

Hébergement : Grand Hôtel du Toubkal ; auberge de jeunesse derrière l'hôtel.

Dans les environs : Route vers le village d'Imlil (17 km), départ des ascensions vers le Djebel Toubkal (4167m) ; guides disponibles au village.

Entre Mzouzit et le sommet du col, une dizaine de km seulement ne sont pas goudronnés, mais ils ne présentent aucune difficulté. Descente impressionnante vers la plaine barrée au S par l'Anti-Atlas. On rejoint le trajet A25 (Tazenakht-Aït Melloul), 37 km après le col.

Variante 2 : Par Chichaoua et Imi-n-Tanoute. Route sans grand intérêt, mais qui permet, en hiver, d'éviter la montagne.

Aït-Melloul _ Voir A1. (Arrivée A1 et A27 ; départ A2)

A21 Rissani _ Alnif _ Tazzarine _ Zagora (237 km)

A21 Rissani _ Alnif _ Tazzarine _ Zagora (237 km)

Goudron jusqu'à Tazzarine, puis piste (A) ; traversée d'une région désertique tantôt plate, tantôt vallonnée, qui longe le djebel Sarho et le djebel Ougnat.

Rissani _ Voir A15. (Arrivée A15 ; départ A16)

Alnif _ Oasis. Ravitaillement. Eau. Poste militaire où il faut indiquer son itinéraire.

Aït-Saadane _ Bonne piste vers Tarmbalt et Zagora, évitant Tazzarine.

Tazzarine _ Belle oasis authentique. Ravitaillement. Eau. Carburant. Un hôtel au centre, un autre en construction près du camping. Beau camping récent (1991) et soigné sous les palmiers. Petite place de camping très jolie et propre, douche chaude, petite piscine sous les palmiers, mais peu de places. Quelques autres oasis à proximité.

Tizi-n-Tafilalet _ Col (1356 m).

Zagora _ 550 m. Bourg. Ravitaillement. Carburant. Porte du désert, Zagora est le point de départ de nombreuses excursions, mais certaines exigent un tout terrain.

Hébergement : Un hôtel moderne ; trois campings : Sindibad, près du centre ; on atteint le Montagne et l'Amazhrou en passant derrière le fort Drâa, au S du village, direction Cercle de Zagora, puis par delà le gué en direction du Djebel Zagora. D'abord le petit et peu confortable Amazhrou, à D près de l'Hôtel La Fibule du Désert (très beau, soigné, piscine, personnel accueillant et prix modérés) ; plus loin vers le N, La Montagne, propre, agréable, mais fréquemment privé d'électricité (pannes de générateur), bain dans une citerne «piscinisée».

(Départ A23 et A26 ; arrivée A22)

A voir : A 18 km SE de Zagora (après le camping Amazhrou, à D), vieille de 400 ans,la Zaouia Tamgroute, lieu saint fameux, siège de l'ordre islamique de Nassirya, avec sa fameuse bibliothèque du 17e siècle ; le quartier des potiers à Tamgroute

A22 Ouarzazate _ Agdz _ Zagora (164 km)

A22 Ouarzazate _ Agdz _ Zagora (164 km)

Goudron. Route de la vallée du Drâa.

Ouarzazate _ Voir A19. (Arrivée A19 ; départ A20 et A24)

La route traverse d'abord une région désertique, puis rejoint, peu après Agdz, l'oued Drâa et suit l'immense palmeraie qui s'étend jusqu'à Zagora. Environ cinquante ksour bordent la vallée du Drâa.

Agdz - Joli bourg, entouré par le Djebel Kissane. Carburant, ravitaillement, marché le jeudi.

Hébergement : Hôtel Kissane (**), propriétaire serviable. Beau camping Casbah (signalisé), dirigé par Mabarek Aït el-Kaid et ses frères pour entretenir la casbah familiale des Asslim. Le terrain est situé dans le voisinage de la casbah, dans un site idyllique sous les palmiers, simple mais très propre et familial, avec piscine. Les propriétaires sont très accueillants ; Mbarek, petit-fils du dernier caïd (fonctionnaire musulman à la fois juge, administrateur et chef de police), a étudié la sociologie et possède une connaissance intime de la région. Idéal pour des excursions dans la vallée du Drâa, vers les cascades du Drâa ou les casbahs.

A voir : Cascades du Drâa, très peu d'eau en septembre, plus de cascades, mais petits lacs tranquilles et des nuées d'oiseaux.

Zagora _ Voir A21. (Arrivée A21 ; départ A23 et A26)

A23 Zagora _ Mhamid (105 km)

A23 Zagora _ Mhamid (105 km)

Goudron. Route traversant des villages du désert avec des casbahs, parsemée de dunes et de palmeraies.

Zagora _ Voir A21. (Arrivée A19 et A20 ; départ A24)

Mhamid _ Village. Ravitaillement. Souk le lundi, qui réunit sédentaires et nomades du désert.

A24 Ouarzazate _ Tazenakht (90 km)

A24 Ouarzazate _ Tazenakht (90 km)

Goudron. Quelques gués.

Ouarzazate _ Voir A19. (Arrivée A19 ; départ A20 et A22)

Peu après Ouarzazate, sur la G, la casbah de Tiffoultoute ; plus loin, sur la D, à une douzaine de km de la route, celle, très spectaculaire, d'Aït-Benhaddou (voir A20).

Km 26 _ Route pour Marrakech (voir A20).

Tizi-n-Bachkoum _ Col (1700 m).


Tazenakht _ Village dans une région de montagnes escarpées. Pas de ressources. (Départ A25 et A27)

A25 Tazenakht _ Foum-Zguid (92 km)

A25 Tazenakht _ Foum-Zguid (92 km)

Entièrement goudronné. Paysages grandioses. Oasis charmantes.

Tazenakht _ Voir A24. (Arrivée A24 ; départ A27)

Quitter Tazenakht en direction de Bou Azzer par la route S510, qui franchit le Tizi-Taguergoust (1640 m), puis le Tizi-n-Timlaine (1190 m). Peu après ce deuxième col (env. 22 km), quitter la S510 et prendre la piste 6810, bonne le plus souvent, direction SE (panneau indicateur).

Foum-Zguid _ Oasis. Ravitaillement sommaire, eau, boisson, boucherie. Nombreux militaires ; contrôle des papiers, s'annoncer à la Gendarmerie sur la place principale (bâtiment avec inscription en arabe et escalier).

(Départ A28 ; départ A26)

A26 Zagora _ Bou-Rbia _ Foum-Zguid (124 km)

A26 Zagora _ Bou-Rbia _ Foum-Zguid (124 km)

Piste caillouteuse en mauvais état ; jolis paysages au début, puis monotone ; 130 km en 4h, départ de la piste près du «petit aérodrome».

Zagora _ Voir A21. (Arrivée A21 et A22 ; départ A23)

A mi-chemin entre Zagora et Bou-Rbia, traversée d'un oued difficile pour un véhicule ordinaire (1 km de large, fond graveleux et entrecoupé de trois passages sablonneux larges de 50 m).

Bou-Rbia
_ Oasis. A proximité, il y a des campements de bergers très pauvres (médicaments et objets de première nécessité bienvenus).

Foum-Zguid _ Voir A25. (Arrivée A25 ; départ A28)

A27 Tazenakht _ Aït-Melloul (272 km)

A27 Tazenakht _ Aït-Melloul (272 km)

Goudron. Paysage montagneux déchiqueté jusqu'à Taliouine.

Tazenakht _ Voir A24. (Arrivée A24 ; départ A25)

Entre Tazenakht et Taliouine, la route franchit le Tizi-Ikhsane (1650 m), puis le Tizi-n-Taghatine (1886 m).

Taliouine _ Village. Auberge Souktana, à 2 km de la localité, propre, sympathique, bonne cuisine. On y organise des trekkings de 5 jours dans la région du djebel Sarho.

Curiosité : Les plissements géologiques.

30 km après Aoulouz, croisement avec la route de Marrakech (A20). Passage dans la plaine du Sous, région de cultures fruitières.

Taroudannt _ 256 m, 40 000 hab. Toutes facilités.

Hébergement conseillé à l'hôtel Saadien (**).

Curiosités : Les remparts et les souks, en particulier celui des bijoutiers.

Aït-Melloul _ Voir A1. (Arrivée A1 et A20 ; départ A2)

A28 Foum-Zguid _ Tata _ Akka _ Bou-Izakarn (415 km)

A28 Foum-Zguid _ Tata _ Akka _ Bou-Izakarn (415 km)

La route devrait être totalement goudronnée depuis début 1994. Paysage désertique le long du djebel Bani, très beau près de Tissint. Quelques oasis.

Foum-Zguid _ Voir A25. (Arrivée A25 et A26)

A voir : Peintures rupestres au S de Mrimina, Akka et Foum-el-Hassan, dans la région proche de la frontière algérienne, mais il est conseillé de se renseigner pour savoir s'il est autorisé de s'y rendre. Quitter Foum-Zguid par le centre, à D après la place principale, puis plusieurs postes militaires dans des cabanes. Bifurcation après 4 km, prendre à D (une flèche sur une pierre indique tout droit par erreur). Continuer sur une monotone piste désertique assez bonne, pierreuse et parsemée seulement de quelques acacias et épineux. La piste suit un oued, que l'on traverse après 24 km ; ensuite une borne signale en caractères arabes le début d'une nouvelle province. Poursuivre à travers un paysage de collines que l'on laisse sur la D. L'oued se trouve maintenant sur la D de la piste ; dunes sporadiques. Après quelques km, rouler dans l'oued, que l'on laisse ensuite sur la G.

Km 40-42 _ Maisons du douar Mirimina dans une palmeraie. 5 km plus loin, traversée de l'oued, périlleuse en hiver (lit caillouteux). Poursuivre sur la piste cahoteuse entre les collines et la rivière, qui s'éloigne ensuite.

Env. 65 km après Foum-Zguid, début de la palmeraie de Tissint, que l'on atteint 3,5 km plus loin.

Tissint _ Oasis authentique et solitaire. S'annoncer à la gendarmerie, dans la rue principale.

Dans les environs : Cascades de l'oued Tissint, baignade merveilleuse dans un bassin naturel géant, où même en été l'eau est suffisante pour nager. Pour y arriver, ne pas suivre le coude au bout de la rue principale, mais continuer tout droit près de la caserne et du poste de contrôle ; parquer après le bureau du télégraphe. La rivière et les cascades sont situées juste en contrebas.

Poursuivre en sortant de la localité à G de la rivière. Après 1 km, près du petit campement d'un marabout, le cours d'eau se divise et coule dans un canyon déchiqueté et érodé. La piste devient pierreuse en suivant le versant d'une montagne.

Env. 11 km après Tissint, palmeraie à D de la piste ; la piste se divise 2 km plus loin : préférer la trace du bas. Grande palmeraie à D, avant d'atteindre le douar Trit. La piste s'améliore, et, après une borne, continue tout droit vers Tata.

27 km après Tissint, jonction avec une piste venant de la G. Itinéraire goudronné dès lors jusqu'à Tata (env. 140 km depuis Foum-Zguid)

Tata
_ Oasis très étendue. Relais caravanier important. Carburant, ravitaillement.

Hébergement : Hôtel de la Renaissance, modeste. Camping déplorable. Trente ksour dans les environs.

Akka _ Belle oasis étendue au pied des montagnes. Autrefois relais caravanier important. Carburant, ravitaillement, eau de camion-citerne en général.

Foum-el-Hassan _ Oasis. Départ d'une piste interdite en direction de Tindouf.

Peu avant l'oasis de Tagmout, sur la D, une piste conduit à l'imposant agadir (grenier communautaire) d'Id-Aïssa, trônant sur une crête au-dessus du village d'Amtoudi, et que l'on atteint par une marche de 40 min. environ (les paresseux choisiront d'enfourcher un âne…). Avant de se mettre en chemin, dénicher le gardien de l'agadir et sa clef. Habituellement, il y a toujours un citoyen responsable de la clef de bois en forme de brosse à dents. Préparer le pourboire !

Hébergement : Camping près du restaurant. Un hôtel, en construction, devrait rapidement permettre de dormir dans de meilleures conditions qu'auparavant.

D'Amtoudi, l'excursion le long de la vallée des paliers vaut la peine ; possibilités de baignade dans les nombreuses gueltas.

Bou-Izakarn
_ Village. Carburant, ravitaillement, hôtels modestes. (Sur A2)

Haut de page
Retour a la carte